Nationale

#TITRE

404

Pour l’indépendance inconditionnelle de l’Algérie

12 mars 2017 | 19:18
Kamel Cheriti

Une journée d’étude animée par des historiens universitaires a eu lieu pour commémorer le quatre-vingtième anniversaire de la naissance du Parti du peuple algérien fondé par Messali Hadj le 11 mars 1937.

Cette rencontre sur l’approfondissement de l’histoire contemporaine de notre pays s’es déroulée à Hussein Dey sous l’égide de l’Organisation nationale de la continuité des générations, présidée par Djillali Belgheliem, et en partenariat avec la continuité du Parti du peuple algérien, sous le conduite de Ali Aggouni, ancien compagnon de Messali Hadj.

Après l’écoute de l’hymne national et l’observation d’une minute de silence à la gloire des martyrs de la révolution, Djillali Belgheliem a ouvert les travaux de cette journée, en la présence de moudjahidine venus de l’Algérie profonde et de personnes des jeunes générations, en soulignant dans son allocution le rôle majeur et le combat inlassable entrepris par le leader du nationalisme algérien, Messali Hadj, ayant conduit l’Algérie au but suprême, le recouvrement de son indépendance, le 5 juillet 1962.

Quatre éminents enseignants d’université, suivis des interventions de l’écrivain moudjahid Basta Arezki et du militant Ali Aggouni ont pris la parole sur le plateau des conférences menées par le modérateur Bouali Lattef.

Les professeurs Dahmane Nejjar de l’université de Constantine, Salim Ghazali de Aïn Oussera, Mustapha Nouisser de l’université d’Alger et Ahmed Touaguine de l’université de Macara, ont ont relaté le parcours légendaire et l’épopée historique de Messali Hadj, fondateur de l’Etoile nord africaine, du PPA, du MTLD, et de l’OS.

A propos de la naissance du Parti du peuple algérien le 11 mars 1937 dont nous célébrons le 80e anniversaire, Ali Aggouni rapporte la déclaration de Messali Hadj faite « avec ferveur enthousiasme » à ses militants : « Mes chers frères, ce jour du 11 mars 1937, c’est un grand événement dans la vie du peuple algérien qui aura une immense résonance au sein du peuple algérien en Algérie et auprès de l’émigration algérienne en Europe et dans le monde.

Chers frères, aujourd’hui c’est un enfant qui vient de naître et qu’on a appelé le Parti du peuple algérien, PPA. Cet enfant, on le met entre vos mains, celles du peuple algérien et celle du Bon Dieu Tout-Puissant, avec l’espérance que cet enfant qui s’appelle le PPA va grandir, se développer, en répondant à tous les objectifs pour lesquels il est né - que Dieu le protège - et qu’il soit le messager de l’indépendance de l’Algérie et de la Révolution. »

Infatigable et pour amener et faire adhérer à ce parti des dizaines de milliers de nationalistes, Messali Hadj se déplace en cette année 1937 auprès de l’émigration dans les villes et régions de France, de Belgique et sillonne toute l’Algérie de l’est à l’ouest et du nord au sud. 

Avec une audace inouïe, en affrontant l’hostilité impitoyable du système colonial, Messali Hadj défile au nom de son parti, le PPA, aux festivités du 14 juillet de cette même année 1937, organisées dans les grandes artères d’ Alger. Audace suprême, il porte et brandit haut l’emblème national que son épouse a cousu en secret. Cette témérité et son inflexible détermination pour l’indépendance de l’Algérie ne lui seront jamais pardonnées.

Les autorités coloniales le poursuivent âprement avec l’emprisonnement, l’exil, les déportations. Comme le mentionne Ali Aggouni, quand éclate, le premier novembre 1954, la révolution armée, Messali Hadj, de son lieu de détention, écrit son message au peuple algérien, le 8 novembre 1954, une semaine après l’embrasement : « La Révolution Al Moubaraka est là.

Il faut adhérer, il faut la soutenir pour qu’elle réussisse. On doit la soutenir sans poser la question de qui en a donné l’ordre ».
Messali Hadj a toujours appelé à l’union de tous les Algériens loin de la haine et de la rancœur. Il a formé les générations qui ont été les acteurs du premier novembre 1954. Son parti existe aujourd’hui avec à sa tête Ali Aggouni, son compagnon de toujours.

Un plaidoyer est lancé en cette célébration du 80e anniversaire de la naissance du Parti du peuple algérien pour que cette aile nationaliste, qui a effectué un pas de géant en faveur de l’indépendance du pays, s’intègre officiellement dans la grande scène politique algérienne.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter