Nationale

#TITRE

227

Permanence durant l’Aïd-el-Adha

Plus de 4 500 commerçants réquisitionnés à Alger

9 septembre 2016 | 19:54
Lynda Louifi

Plus de 4 500 commerçants exerçant dans diverses activités commerciales à travers la wilaya d’Alger ont été réquisitionnés par la direction du commerce de la wilaya d’Alger pour assurer des permanences durant les deux jours de l’Aïd-el-Adha, lundi et mardi.

Cette mesure a été prise pour éviter toute perturbation dans l’approvisionnement des citoyens en produits alimentaires de base, notamment le pain, le lait, les fruits et légumes.

« Sur les 10 623 commerçants et opérateurs économiques activant à Alger, 4 557 ont été réquisitionnés pour assurer des permanences durant les deux jours de l’Aïd-el-Adha », a indiqué le chef de la brigade de contrôle et de répression des fraudes à la direction, Dahar Aichi.

Le programme prévoit notamment la mobilisation de 485 boulangers sur les 821 répartis dans la wilaya d’Alger, soit 59% des commerces qui connaissent une grande affluence durant l’Aïd, a-t-il souligné.

Concernant les commerces d’alimentation générale et de fruits et légumes, 2 477 commerçants sont concernés sur les 5 833, soit 42,46%, outre la mobilisation de 1 576 autres sur les 3 949 commerçants dans des activités diverses (salons de thé, cafés, stations-service...).

Pour les unités de production et les usines, M. Dahar a indiqué que les laiteries d’Alger (11 unités) ont toutes été mobilisées pour assurer un approvisionnement régulier. 8 minoteries sur les 9 existantes dans la wilaya ont également été réquisitionnées, a-t-il ajouté. 205 agents de contrôle de la direction du commerce répartis en équipes d’intervention (102) à travers 13 circonscriptions administratives à Alger ont été mobilisés.

Les commerçants concernés ont été informés du programme de permanence de la direction du commerce par des procès-verbaux qu’ils ont signés et dont ils ont obtenu une copie. Le manquement à ce contrat les exposerait à des sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture de leur commerce.

Une amende allant de 3 à 10 millions de centimes et la fermeture du local pour une durée d’un à deux mois en cas de récidive sont, entres autres, sanctions auxquelles s’expose le commerçant contrevenant.

En cas de les non-paiement de l’amende imposée, l’affaire sera déférée à la justice. La direction du commerce de la wilaya d’Alger appelle tous les commerçants concernés par le programme de permanence à respecter ce dernier afin de satisfaire aux exigences des citoyens et d’éviter les mesures coercitives en cas d’entorse.

Le ministre du Commerce, Bekhti Belaib, a donné récemment des instructions fermes à ce sujet, en mobilisant près de 33 000 commerçants et 440 unités de production pour les jours de l’Aïd-el-Adha.

Dans le but d’assurer la mise en œuvre de la permanence à travers tout le pays, 2 059 agents de contrôle seront réquisitionnés, ainsi que 32 955 commerçants, 4 885 boulangers, 20 289 activant dans l’alimentation générale, fruits et légumes, et 343 dans des activités diverses.

Il convient de noter que le programme des permanences qui vise à approvisionner la population, a été élaboré par les services du ministère du Commerce, en application des dispositions de l’article 22 de la loi 04-08 du 14 août 2004 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales, modifiées et complétées. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter