Santé

#TITRE

526

Plus de 120 brigades de contrôle de la qualité mobilisées à Alger

15 juin 2016 | 18:56
S. N.

Pas moins de 126 brigades de contrôle de la qualité devront sillonner, y compris de nuit, les commerces et grandes espaces commerciaux de la capitale durant le mois de ramadhan afin de lutter contre les produits avariés ou impropres à la consommation.

Le chef de service protection du consommateur et de répression de la fraude de la direction du commerce de la Wilaya d’Alger, Abdelwahab Harqas, a indiqué que son département avait mobilisé 126 brigades dont certaines effectueront des sorties de nuit pour procéder au contrôle des pratiques commerciales notamment dans les locaux proposant des produit de large consommation tels le thé et les glaces.

Il a précisé que la direction du commerce de la wilaya d’Alger couvrait actuellement 57 communes à travers 19 inspections englobant les marchés, les grandes surfaces et les espaces commerciaux de la capitale.

Les déplacements des brigades de contrôle sont surtout axés durant le mois du jeun sur le secteur des viandes, des fruits et légumes, de la patisserie-boulangerie et de la confiserie. Les 249 agents formant les brigades de contrôle de la qualité procèdent à la vérification des produits de confiserie dans le souci de préserver la santé des citoyens.

Le responsable a précisé que ces contrôles quotidiens ont commencé 15 jours avant le mois de ramadan d’autant plus qu’il coïncide avec la saison estivale. L’intérêt des brigades est également porté sur les commerces d’effets vestimentaires qui enregistrent un accroissement de la demande pour l’Aïd.

Dans un bilan préliminaire des dix jours précédant le ramadan, M. Harqas a fait état de 1337 interventions à l’issue desquelles 204 procès-verbaux d’infraction ont été dressés. L’analyse de 17 échantillons de viande (rouge et blanche) n’ a conclu à aucun risque d’intoxication, a ajouté le responsable évoquant la saisie de 3171 tonnes de produits alimentaires pour une valeur de 410.752.00 DA.

Pour le mois du ramadan, M. Harqas a assuré qu’un programme englobant tous les secteurs commerciaux (production, distribution, vente..) a été mis en place.
Par ailleurs, les services de contrôle du ministère du Commerce ont constaté 2.759 infractions aux règles de la qualité.

Ce qui s’est traduit par l’établissement de 2.611 procès-verbaux et la proposition de fermeture de 99 locaux commerciaux. Les interventions effectuées ont permis la saisie de 70,66 tonnes de produits non conformes ou impropres à la consommation d’une valeur de 10,83 millions de DA.

Il a été relevé 1.194 infractions pour défaut d’hygiène (43,3%), 318 pour détention et mise en vente de produits impropres à la consommation (11,53%), 201 pour absence d’autocontrôle (7,3%), 220 pour défauts d’étiquetage (8%) et 153 infractions pour détention et mise en vente de produits non conformes (5,55%).

Le ministère a révélé que le chiffre d’affaires dissimulé de transactions commerciales sans factures, mises au jour par, a atteint plus de 1,045 milliard de dinars sur la période allant du 27 mai au 5 juin 2016. Selon le ministère, 478 infractions liées au défaut de facturation ont été constatées, soit 11,45% du total des principales infractions enregistrées suite à des opérations de contrôle des pratiques commerciales, selon le bilan de l’activité du contrôle économique et de la répression des fraudes.

Les services concernés ont aussi relevé 2.162 infractions pour défaut de publication des prix (51,82% du nombre total des infractions), 403 pour oppositions au contrôle (9,65%), 377 pour défaut de registre de commerce (9,03%), 89 pour la pratique de prix illicites (2,13%) ainsi que 51 infractions pour défaut de modification du registre du commerce (1,22%).

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter