Nationale

#TITRE

254

Selon les prévisions de Necib

Plus d’eau dans les barrages en 2018

12 décembre 2017 | 13:29
Lilia Aït Akli

L’Algérie augmentera sa capacité de stockage d’eau à 9 milliards de m3 par an à l’horizon 2019, à travers la réalisation de 9 barrages supplémentaires, et ce pour assurer la sécurité hydrique du pays.

L’annonce a été faite hier par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors de son passage au Forum de la Radio nationale. Le ministre a souligné que son département a, à son actif, plusieurs chantiers dont cinq nouveaux barrages qui seront réceptionnés avant la fin de 2017. « Quatre autres barrages seront entamés tout de suite après. Ce qui portera le nombre de barrages à 84 répartis sur l’ensemble du territoire national », a-t-il indiqué ajoutant que le secteur dispose de 221 petits barrages à travers le territoire national. Le secteur des ressources en eau, selon le ministre, « est un des secteurs prioritaires du gouvernement ». 

Cette priorité se traduit par les efforts conjugués du gouvernement dans la promotion de ce secteur vital. Preuve en est que le projet de loi de finance 2018, actuellement devant le Sénat, prévoit une enveloppe financière de 60 milliards de dinars réservée au financement de nouveaux projets sectoriels relatifs à l’amélioration de l’approvisionnement des citoyens eu eau potable, à l’élargissement des périmètres irrigués et aussi à la maintenance du secteur de l’assainissement. Le PLF prévoit aussi une enveloppe financière supplémentaire dans le but d’achever les projets en cours de réalisation. M. Necib a aussi annoncé la levée du gel sur tous les projets touchés par cette mesure. « Un gel qui a uniquement touché les projets relatifs à l’assainissement », a précisé le ministre. Pour ce qui est de la situation difficile qu’ont connue certaines wilayas de l’est du pays en matière d’approvisionnement en eau potable durant l’été dernier, le ministre a indiqué que « suite à cette expérience vécue, une commission interministérielle nationale est installée dans le but de garantir l’approvisionnement en eau potable d’une manière continue pour tous les citoyens, tout au long de l’année, notamment durant la saison estivale ». Outre cette mesure, les walis aussi sont tenus de réserver un budget pour le secteur des ressources en eau. C’est dans ce sillage qu’une subvention de l’ordre de 100 milliards est allouée dans le plan communal de développement (PCD), nous a fait savoir le ministre. Les fuites d’eau, une autre question sur laquelle a répondu l’invité de la radio nationale, en se lançant le défi de diminuer le taux de ces dernières à 20% à l’horizon 2020. Il a rappelé que la moyenne nationale actuelle de ces fuites est de 30%. L’aménagement des barrages et des lacs est aussi un des objectifs tracés par le ministère. Necib a estimé qu’« ils nous offrent un endroit agréable de divertissement et de repos, et aussi un endroit adéquat pour pratiquer les sports nautiques ». 

Le ministre a aussi, à cette occasion, évoqué la modernisation dont jouit son secteur, avec l’adoption de nouvelles techniques permettant de fournir toutes les informations essentielles à temps réel sur la situation des barrages. Necib a tenu, lors de sa sortie devant les médias, à rassurer la population quant à la maîtrise des situations d’inondations. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter