Articles similaires

Nationale

#TITRE

336

Pas d’augmentations de tarifs à la SNTF

25 janvier 2018 | 03:03
Algérie Lynda Louifi


Les nouveaux trains qui seront mis en circulation à partir du mois de mars 2018 vont relier Alger et Oran en quatre heures, a annoncé mercredi le DG de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjaballah, qui tient à démentir toute augmentation des tarifs de transport de voyageurs.


Le trajet Alger-Oran sera bientôt effectué à bord de nouveaux trains pouvant rouler à une vitesse de 160 km/h, a indiqué le DG de la SNTF lors de son passage sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale, ajoutant que ce type de train reliera également, dans une prochaine étape, la capitale et les villes de Constantine et d’Annaba avec, là aussi, un important gain de temps. M. Bendjaballah a tenu à expliquer qu’en utilisant les nouveaux rails livrés par l’Anesrif, « on va aller vers une vitesse plus rapide. Le trajet Alger-Oran sera ainsi fait en 4 heures avec un arrêt à Chlef ». 


Pour ce qui est des informations faisant état d’une augmentation des tarifs de transport, M. Bendjaballah a expliqué que les récents réajustements de 10 dinars que la SNTF vient de décider visent à aligner ces derniers prix par rapport à ceux des transports urbains, précisant qu’ils ne sont appliqués que pour une distance minimale parcourue de 5 km. Il a expliqué la nécessité de s’ajuster sur les tarifs des autres prestataires de transport urbain à Alger (tramway, métro, Etusa) par le fait de vouloir arriver dans un proche avenir, à un ticket commun. Par ailleurs, il a fait savoir que les nouvelles dessertes seront assurées par 17 autorails de type Coradia, dont le premier prototype sera réceptionné dans le mois courant. « On aura chaque mois un nouveau train pour la clientèle. Tous les trains circulant actuellement seront remplacés par un nouveau matériel », a-t-il souligné, avant de rappeler « Nous avons un projet de 202 voitures, et d’ici à décembre et fin janvier, on va remplacer les voitures de Béchar. C’est une promesse faite aux voyageurs de Béchar. »
M. Bendjaballah a saisi l’occasion pour rassurer et annoncer que la SNTF est en voie d’équilibrer ses comptes et réalise même « des plus-values ». « Nous avons un actif net qui est passé d’une situation négative à une situation positive à partir de 2017 et nous sommes solvables », a-t-il expliqué Un redressement, reconnaît le DG, que la SNTF doit surtout au soutien de l’État à travers les avantages accordés par le CNI (Conseil national de l’investissement) mais aussi aux prêts à taux bonifiés et à la très longue échéance de remboursement.
Les comptes de l’entreprise devraient être encore consolidés grâce à ces nouveaux investissements qui lui permettront de transporter 60 millions de voyageurs et 17 millions de tonnes de fret/an à partir de 2020. Le DG de la SNTF a par ailleurs rappelé le programme de réhabilitation des anciennes gares, des anciens trains et voitures, mais également l’injection de nouveaux trains pour moderniser le transport ferroviaire.
Il a évoqué également la reprise programmée du train de nuit reliant Alger et Oran ainsi que l’inauguration, dans le courant de l’année 2018, de la ligne reliant Alger à l’aéroport Houari-Boumediene.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter