Articles similaires

Nationale

#TITRE

588

Ouyahia encourage la conquête des marchés extérieurs

1er juin 2018 | 18:00
Algérie Ouyahia Aziza Mehdid

La bataille de l’économie nationale est de conquérir des marchés à l’extérieur. Une conquête qui aura tout le soutien de l’Etat.
Ce sont, du moins, des assurances du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, adressées jeudi aux opérateurs économiques, lors d’une cérémonie de remise du trophée de la meilleure entreprise algérienne exportatrice hors hydrocarbures de l’année 2017 (Trophée Export 2017).
A ce titre, le Premier ministre a appelé les opérateurs économiques nationaux à réfléchir à une politique plus agressive et de manière plus organisée pour entrer de plain-pied dans les marchés étrangers. Il a, dans le même sillage, exprimé sa satisfaction quant à leur présence de plus en plus significative à l’extérieur.
M. Ouyahia a souligné que « les fluctuations actuelles des prix des hydrocarbures et l’extinction irréversible des hydrocarbures en Algérie soulignent l’impératif de se libérer de plus en plus de l’économie de la rente ».
A cet effet, il a réitéré que l’acte d’exportation hors hydrocarbure est devenu une nouvelle phase inévitable dans le mouvement de l’économie nationale et une perspective « forte » pour le devenir économique et le développement du pays.
Le Premier ministre a rappelé que l’Algérie a vécu un « violent » choc pétrolier entre 1986 et 1988, engendrant le début de l’ouverture économique et la naissance du grand tissu industriel que compte actuellement le pays, ainsi qu’un autre choc pétrolier en 2014 « qui n’est pas de moindre gravité ».
Ouyahia estime qu’en évoquant « les perspectives prometteuses », il a la conviction absolue de comparer l’Algérie à un géant qui ne met en valeur qu’une infime partie de ses capacités et c’est le besoin qui est en train de « réveiller ce géant ».
Il a précisé que l’exportation découle d’une production quantitativement suffisante et en mesure de concurrencer de par sa qualité sur le marché international. Ouyahia a rappelé que « jusqu’à aujourd’hui nous ne couvrons pas le marché national », ajoutant, à l’égard des opérateurs économiques, que « l’Etat vous offre le marché de votre pays ».
Les mesures de sauvegarde de l’économie nationale, affirme le Premier ministre, nous permettent de faire durer au maximum les réserves de change du pays, mais offrent également le marché national aux opérateurs économiques nationaux, pour gagner des parts à domicile et être plus forts à l’extérieur.
Cette démarche est, ajoute-t-il, le deuxième apport des pouvoirs publics à l’égard du monde économique algérien en termes de soutien, après tous les dispositifs mis en place et qui commencent à donner leurs fruits.
« Il y a quelques années nous avons commencé à sortir avec des produits agroalimentaires, suivis de produits électroménagers, nous en sommes aujourd’hui au ciment, nous en serons bientôt à la sidérurgie et d’autres produits, c’est important », se félicite-t-il. Cependant, il y a une grande part dans cette bataille qui est la vôtre, martèle le Premier ministre. Il a, à cet effet, appelé les opérateurs économiques à se diriger vers la communauté algérienne établie un peu partout dans le monde et qui peut être un relais pour la promotion des produits algériens, ainsi que les communautés des anciens de l’Algérie à l’étranger. Cela pourrait, indique-t-il, ouvrir des portes pour approcher des marchés extérieurs, mais aussi recourir au World Trade Center Algérie qui demeure méconnu et n’est pas beaucoup utilisé. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter