Nationale

#TITRE

458

Ouled Fayet : insécurité, assassinats et cambriolages

17 octobre 2016 | 20:02
F. Sofiane

Pourtant classée comme nouveau pôle urbanistique de la capitale, la commune d’Ouled Fayet est en proie de devenir le nouvel eldorado des gangs. Assassinats, batailles rangées, règlements de comptes, cambriolages de maison et vols de voitures, tel est le quotidien vécu par les habitants de ladite commune.

Deux semaines seulement après l’horrible assassinat qui a coûté la vie à une vendeuse dans une boutique de vente de vêtements pour femmes, voilà que la commune d’Ouled Fayet est à nouveau secouée par un autre crime. Cette fois, c’est un jeune de 28 ans qui a été tué et dont la main gauche a été arrachée.

Le crime a eu lieu avant-hier, en plein jour, devant le siège de l’opérateur mobile Ooredoo, alors que deux gangs, armés de différents objets tranchants, dont des sabres, des couteaux et un fusil à harpon, se sont livrés à une bataille rangée.

La rixe a très mal tournée. L’un des gangsters a en effet reçu plusieurs coups de couteau au ventre ainsi que d’autres coups à la main gauche, laquelle a complètement été arrachée, et ce devant les cris des femmes qui se trouvaient pas loin.

Arrivés un peu tard, les gendarmes de la brigade locale n’ont trouvé sur le lieu de la bataille rangée que le corps d’un des gangsters qui gisait dans une mare de sang, les autres ayant pris la fuite. Transporté en urgence à l’hôpital de Douéra, la victime a succombé à ses blessures vu la gravité de son état.

Pour rappel, lors de nos éditions précédentes, nous avons à maintes reprises déploré la détérioration de la situation sécuritaire dans la commune d’Ouled Fayet après la série de vols de véhicules enregistrée à la cité AADL 940-Logements.

Au mois de janvier 2016, quatre véhicules y ont été cambriolés, mais avant cela, des appartements y ont été dévalisés, sans parler des vols de dizaines de compteurs d’eau et d’électricité. Les agressions se font en plein jour.

Ainsi, pas moins de dix personnes occupant les nouveaux logements sociaux de la Cité Verte ont été agressées par des inconnus armés. La situation sécuritaire a même poussé plusieurs familles, notamment celles qui y ont loué des logements, à quitter la commune de peur des agressions, qui peuvent être fatales.

Par ailleurs, les récentes opérations de relogement de milliers de familles dans des nouveaux sites à Ouled Fayet a créé une véritable « guerre » entre ces derniers et certains anciens habitants.

Le phénomène s’est répété un peu partout dans le pays. Ainsi, à Si Mustapha ou encore à Rouiba par exemple, des rixes ont éclaté entre les anciens locataires et les bénéficiaires de nouveaux logements sociaux.

Pour ce qui est d’Ouled Fayet, pas moins de trois batailles rangées ont été enregistrées durant le seul mois de septembre dernier.
Comme l’avait rapporté le quotidien le Jeune Indépendant lors de ses éditions précédentes, une grande bataille rangée a eu lieu au lieudit Plateaux, et ce entre deux aârouchs. Bilan : deux blessés graves.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter