Nationale

#TITRE

361

Ould Abbès joue son va-tout : dix APW dans l’escarcelle du FLN

2 décembre 2017 | 19:52
Hocine Adryen

Le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, dont le trône vacille et qui risque à tout moment de perdre son poste, a les yeux rivés sur la présidentielle de 2019.

Le FLN est arrivé en tête des élections locales du 23 novembre dernier avec 603 APC et 711 sièges dans les APW, suivi du RND avec 451 APC et 527 sièges APW.

Le FLN a déjà gagné 10 APW dans lesquelles il a obtenu la majorité absolue en attendant d’autres wilayas où il est en ballottage favorable.

Les wilayas qu’il a engrangées pour l’instant sont Tissemsilt, Annaba, Mascara, El Bayadh, M’sila, Oran, Ouargla, Tindouf, El Tarf et Aïn Defla.

Pour les autres wilayas où il est arrivé en seconde position, le SG du FLN a indiqué, dans une note interne portant le n° 5 en date du 27 novembre, les modalités pratiques pour contracter des alliances avec les autres partis.

Ainsi, il est recommandé que la tête de liste soit le candidat le mieux placé pour présider aux destinées de toutes les assemblées de wilaya où le parti est sorti vainqueur, et ce en vue des futures élections qui se dessinent à l’horizon, c’est-à-dire la présidentielle de 2019.

D’autre part, il est indiqué de se rapprocher du parti vainqueur en vue de procéder à une éventuelle alliance pour désigner le président de l’APW.

La note n’indique pas par ailleurs si le FLN arrivé en troisième position doit négocier ou contracter une alliance avec d’autres partis de l’opposition. Le SG du FLN a indiqué, le jour du vote, que les élections d’aujourd’hui « préparent la présidentielle de 2019 ».

S’agissant de la session ordinaire du comité central, la date n’a toujours pas été fixée (elle est prévue avant la fin de l’année).
Ould Abbès a indiqué qu’il compte rester à la tête du parti jusqu’à 2020 malgré les mises en garde de caciques du parti qui ne lui pardonnent pas le mauvais score enregistré, que ce soit lors des législatives du 4 mai dernier ou aux élections locales du 23 novembre, qui ont vu le FLN reculer au profit de son adversaire le RND.

Les adversaires du SG actuels à leur tête l’ancien membre du BP, Hocine Khaldoune, et ses ennemis déclarés,Abdelaziz Belkhadem, Abderrahmane Belayat, Amar Saadani et Abdelkrim Abada, ont déjà sonné le rappel de leurs troupes respectives pour mener la vie dure à Ould Abbès.

Selon ces derniers et plus particulièrement Hocine Khaldoune, Ould Abbès a terni l’image du parti à travers ses multiples déclarations à l’emporte-pièce. Ils comptent pour cela procéder, lors de la session du comité central, à un retrait de confiance appelant à la destitution de Ould Abbès qui continue à s’appuyer sur un prétendu soutien présidentiel.

Les dernières sorties sur le terrain, lors de la campagne électorale, de Saadani et de Belkhadem sont-elles déjà le signe d’un éventuel départ du SG du FLN ? Pour rappel, le FLN a remporté les élections communales et de wilaya malgré un net recul, selon les résultats officiels annoncés.

Le FLN a remporté 30,56% des sièges des Assemblées populaires communales (APC, conseils municipaux) et 35,48% des sièges des 48 assemblées populaires de wilaya (APW). Il a ainsi remporté 603 des 1 541 municipalités du pays. Ce résultat constitue un sérieux recul, l’ex-parti unique perdant environ 400 communes sur le millier qu’il contrôlait depuis 2012.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter