Nationale

#TITRE

301

Ould Abbès incite les responsables de son parti à investir les fêtes et les stades

2 avril 2017 | 21:16
Hocine Adryen

Dans une directive portant le numéro 6 et en date du 30 mars, le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, a invité les principaux responsables de wilaya du parti à investir les fêtes, les stades de football, les cérémonies liées au pèlerinage à la Mecque, les associations pour profiter de ces espaces afin donner plus de visibilité au parti lors la campagne électorale qui commence le 9 avril prochain et qui s’achève le 29 du même mois.

Dans une autre instruction, le SG a exhorté les instances du parti à établir une liste de responsables qualifiés pour porter la parole de celui-ci sur les différents médias (presse écrite, radios et TV).

De même qu’il les a appelé à choisir la salle idoine qui conviendra le mieux pour le grand show que devrait animer le SG du parti lors de cette campagne. Le SG du FLN a aussi rencontré vendredi dernier, à Alger, les mouhafedhs et les candidats devant conduire les listes du FLN. Dans son intervention, il a prévenu contre « ceux qui tentent de perturber et de porter atteinte à la stabilité du FLN : « Jamais ils ne pourront le faire. »

La sécurité nationale est basée sur la stabilité du FLN », a-t-il soutenu. Il a donné également quelques instructions aux mouhafedhs et aux candidats du parti : « Il faut que le travail soit collégial. Personne ne doit commander l’autre. Il n’y a pas de zaïmisme mais de la concurrence. Il faut aussi une coordination quotidienne », a-t-il insisté auprès de ses mouhafedhs.

Djamel Ould Abbès animera son premier meeting à Khenchela. Il s’est dit totalement optimiste quant aux chances de succès de son parti au scrutin de mai, après s’être assuré des « bonnes conditions » dans lesquelles se sont déroulés les préparatifs.

Ould-Abbès a insisté devant les candidats sur l’impératif de défendre le programme du président de la République lors de la campagne électorale, notamment dans le contexte actuel, marqué, selon ses termes, par « l’exacerbation des menaces sécuritaires au niveau régional ».

Le SG du FLN, qui est pris par la préparation de la prochaine campagne électorale est aujourd’hui plus que contesté. Le dernier en date est El Hadi Khaldi, ex- ministre FLN en charge de la Formation professionnelle et actuellement sénateur dans le tiers présidentiel.

Il réclame au SG du parti la tenue d’un congrès extraordinaire du parti, juste après les législatives pour une évaluation globale de l’opération électorale afin, dit-il, « de tirer les conséquences et préparer les locales du mois d’octobre qui « sont plus sensibles ».

Le sénateur, qui n’a pas épargné le Bureau politique actuel, admet l’existence de cas de corruption lors de la confection des listes, mais estime néanmoins que « le jugement ne doit pas être généralisé à tous les partis ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter