Nationale

#TITRE

418

Ould Abbès : « Le candidat à la présidentielle de 2019 sera issu du FLN »

21 juin 2017 | 19:44
H. A.

Au mois d’avril dernier, le SG du FLN Djamel Ould Abbès, interrogé sur la présidentielle de 2019, déclarait : « Je m’interdis et j’interdis aux militants de parler de 2019. Nous sommes en 2017, la bataille est celle des législatives. Certains ont des calculs, ce n’est pas notre cas. » 

Deux mois et une élection législative plus tard, le SG du FLN change de ton et annonce la couleur : « La présidentielle de 2019 est liée aux législatives de 2017. Le candidat à la présidentielle de 2019 sera issu du FLN », a-t-il indiqué mardi dernier lors de sa rencontre avec les députés de son parti avant la présentation du plan d’action du gouvernement Tebboune.

En évoquant la présidentielle de 2019 alors que l’urgence ne le commande pas encore, Ould Abbès entend-il détourner les débats au sein du FLN qui le placent comme le premier responsable de la débâcle législative ? Face aux critiques dont il fait actuellement l’objet et aux luttes intestines à cause du score réalisé en dessus de ceux de 2012, Ould Abbès adopte un discours par lequel il brandit une fuite en avant pour couper l’herbe sous les pieds de ses adversaires.

Sur un tout autre registre, le SG du FLN a affirmé que son parti « soutient » le plan d’action du gouvernement car « il contient toutes les promesses et propositions faites lors de la campagne électorale » des législatives du 4 mai dernier, notamment « la préservation des acquis de la solidarité nationale et la gratuité des soins et de l’enseignement ».

Après la rencontre avec les députés de son parti consacrée au débat du plan d’action du gouvernement, présenté hier devant l’APN, Ould Abbès a déclaré que « le plan d’action contient tout ce que le FLN a demandé et défendu durant la campagne électorale des législatives comme la préservation des acquis de la solidarité nationale et la gratuité des soins et de l’enseignement », ajoutant que ce sont là « des acquis irréversibles, à l’instar des acquis de la Révolution, et c’est pourquoi nous apportons notre soutien et notre appui à ce plan et nous nous engageons à œuvrer à sa concrétisation ».

Il a appelé, dans ce contexte, les députés de sa formation politique à « la libre intervention dans le débat sur le plan d’action du gouvernement mais dans le cadre des convictions du parti », rappelant que le plan d’action du gouvernement a pour objectif la mise en œuvre du programme du président de la République : « Les députés du FLN ont été libres d’exposer les problèmes de leurs wilayas » lors du débat, a-t-il ajouté, estimant que « les avis et critiques constructives des députés peuvent être une aide pour le gouvernement dans plusieurs secteurs ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter