Nationale

#TITRE

324

Ould Abbas prévoit un taux de participation le plus élevé depuis 2002

10 avril 2017 | 20:39
M. D.

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN) Djamel Ould Abbas, table sur une participation aux élections législatives du 4 mai prochain qui dépasserait les 50% soit le plus taux le plus élevé depuis 2002. 

La concrétisation de ce taux de participation est de nature à « renforcer la sécurité et la stabilité du pays », a déclaré, hier, Ould Abbes au terme d’une audience accordée à une délégation américaine représentant la commission des relations étrangères au Congrès américain accompagnée de l’ambassadrice des Etats Unis à Alger, Joan Polaschik.

Il a battu le rappel à ce propos, « les acquis réalisés sous la direction clairvoyante » du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans les différents domaines notamment en ce qui a trait au rétablissement de la sécurité et de la stabilité du pays.

Il a souhaité également que sa formation politique remporte la majorité absolue, rappelant la « grande affluence » des citoyens aux meetings de son parti dès le début de la campagne électorale en prévision des élections législatives du 4 mai prochain. S’exprimant sur le recours aux moyens de l’Etat pour animer la campagne électorale, M. Ould Abbes a affirmé que le parti FLN assurait l’animation de celle-ci avec un « argent propre et ses propres moyens » .

Il a précisé d’autre part, que sa formation travaillait dans le cadre du « respect mutuel » entre les différents partis politiques. Lors des législatives de 2002, le taux de participation avait atteint 46% selon les résultats officiels, 42 % en 2007 et 36% en 2012, soit le plus faible taux dans ses élections. Le FLN avait obtenu 1,1 million de voix contre 2,3 millions en 2002.

Concernant la rencontre qui l’a réunie avec la délégation américaine, il a affirmé avoir évoqué les relations bilatérales entre l’Algérie et les Etats Unis d’Amérique et « les moyens de les consolider dans les différents domaines ». La rencontre a été également une « opportunité pour souligner les principes de l’Etat algérien dans les affaires internes des pays », insistant que l’Algérie « refuse toute ingérence dans ses affaires internes ».

A cette occasion, M. Ould Abbes a abordé les garanties juridiques contenues dans le dernier amendement de la Constitution pour ce qui est de l’organisation des différentes échéances électorales, insistant sur le rôle et la composante de la Haute instance indépendante de surveillance des élections.

S’agissant de la disparition d’un des candidats de son parti dans la wilaya de Bejaia, il a ajouté « ne détenir à ce jour aucune information » à ce sujet, soulignant que les services de sûreté « poursuivent leurs recherches ». « . La HIISE est composée de 410 membres, 205 magistrats proposés par le Conseil supérieur de la magistrature, et 205 compétences indépendantes choisies parmi la société civile. 

La Constitution confère à la Haute instance la mission, en toute indépendance, de consolider la crédibilité des élections et de veiller à leur transparence et probité, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats provisoires du scrutin. Elle dispose de larges attributions, dont celle de demander au Parquet la réquisition de la force publique ou de le saisir de faits constatés susceptibles de revêtir un caractère pénal. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter