Nationale

#TITRE

316

Des amendes contre les contrevenants

Obligation d’employer des handicapés

4 décembre 2018 | 04:31
Lynda Louifi


Le décret portant obligation pour les opérateurs économiques d’employer les personnes handicapées à hauteur de 1% de leurs effectifs sera mis en œuvre à partir de 2019, a affirmé le secrétaire général du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Rabah Hamdi.
Il a tenu à souligner que les entreprises qui enfreignent le règlement seront soumises à des amendes. 


Le représentant du ministère de la Solidarité a révélé que des campagnes de contrôle seront lancées par le département de la solidarité dans l’ensemble des entreprises et des usines industrielles publiques et privées pour constater l’application des textes réglementaires relatifs à l’obligation faite aux entreprises de recruter 1% de personnes handicapées du total du personnel. S’exprimant lors d’une rencontre organisée à l’occasion de la Journée maghrébine des personnes handicapées, Rabah Hamdi a fait savoir que les amendes que les contrevenants devront payer équivalent le nombre de personnes handicapées qu’ils devront recruter.
Cet argent, souligne-t-on, sera versé à la Caisse nationale de solidarité. « Les entreprises qui ne respectent pas l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés seront soumises au paiement d’une contribution financière qui sera versée au Fonds national de solidarité (FNS), pour être utilisée dans le financement de programmes et d’activités destinés au profit de cette frange », a-t-il expliqué. Il a souligné que le ministère avait mis en place des programmes de sensibilisation en vue de faire connaître ce dispositif juridique et de l’expliquer, ajoutant que le ministère recensait le nombre de travailleurs handicapés dans les secteurs, en coordination avec les services de l’Inspection du travail. M. Hamdi a également fait savoir qu’une commission chargée de l’examen des modalités de révision de la loi relative à la protection et la promotion des personnes handicapées avait été installée au profit des cette frange de la société.
Les personnes handicapées bénéficieront des différents programmes d’insertion et d’emploi qu’accordent l’Agence de développement social (ADS) et l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM), d’autant plus que 1 500 handicapés avaient bénéficié de microcrédits en vue de créer des activités qui leur ont permis de créer des postes d’emploi au profit de cette catégorie. 


241 969 handicapés à 100% bénéficient d’une prime de 4 000 Da. Evoquant la politique sociale du secteur au profit de cette catégorie, l’intervenant a précisé que 241 969 handicapés à 100% ont bénéficié de la prime pour handicapés (4 000 DA/mois) jusqu’au 30 septembre 2018. L’enveloppe financière de cette opération s’élève à près de 12 milliards de DA. 253 543 autres handicapés, dont l’invalidité est estimée à moins de 100%, ont bénéficié d’une prime forfaitaire de solidarité de 3 000 DA/mois. L’enveloppe financière destinée à cette opération a dépassé 9 milliards de DA en 2018, outre les affectations financières destinées à la couverture sociale au profit de cette catégorie de la société via la carte « Chifa ». 
Dans ce contexte, le responsable a souligné que 21 700 enfants handicapés bénéficient de programmes d’éducation et d’enseignement spécialisé, durant l’année scolaire 2018-2019, au niveau de 238 établissements spécialisés relevant du secteur, dotés d’un budget de fonctionnement de plus de 10 milliards de DA.
Il a ajouté que l’ensemble de ces programmes réalisés en matière de politique sociale visent à garantir la prévention, la prise en charge, la protection et l’insertion socioprofessionnelle des personnes aux besoins spécifiques. Il a aussi révélé que 70 associations aidées par le ministère géraient 111 établissements qui prennent en charge 8 330 enfants handicapés.
Concernant les enfants autistes, M. Hamdi a rappelé qu’une commission a été installée pour l’élaboration d’un plan de prise en charge médicale et psychologique spécialisée au profit de cette catégorie de la société.
Pour sa part, le directeur général de la protection et de la promotion des handicapés au ministère, Mourad Abderezzak Absi a souligné que le secteur avait ouvert depuis 2014 plus de 134 espaces pour la prise en charge de 3 500 enfants autistes au niveau des centres psychopédagogiques, indiquant que les enfants autistes sont pris en charge par les hôpitaux relevant du secteur de la santé ainsi que par les établissements régis par le mouvement associatif.
Le responsable a enfin souligné l’importance du diagnostic précoce dans les politiques de prise en charge et d’insertion sociale de cette catégorie, mettant l’accent sur le rôle des pédopsychiatres dans ce domaine.


 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter