Articles similaires

Nationale

#TITRE

715

Nouvelle raffinerie de Hassi Messaoud

11 septembre 2018 | 19:52
sonatrach Lilia Ait Akli

Le nom de la société chargée de la réalisation de la nouvelle raffinerie de Hassi Messaoud sera annoncé « très, très bientôt ». C’est ce qu’a affirmé,ce mardi, le vice-président par intérim de l’activité commerciale de Sonatrach, Ahmed Mazighi. Il a révèlé dans la foulée l’adoption par le groupe pétrolier, d’une stratégie d’exportation prenant davantage en compte l’aspect valeur et non plus seulement celui de volume.

S’exprimant sur les ondes de le radio nationale, Mazighi a affirmé que « l’attribution du marché pour la construction de la nouvelle raffinerie à Hassi Messaoud sera annoncée très, très bientôt ». Faut-il le noter, Sonatrach avait indiqué au mois de mai dernier que sept sociétés ont présenté des dossiers techniques suite à l’appel d’offres émis par la société en vue de réaliser cette nouvelle raffinerie de pétrole brut.

Cette dernière permettra d’augmenter la capacité de raffinage du pays, et de couvrir davantage les besoins nationaux en produits raffinés. Pour ce qui est de l’acquisition par Sonatrach de la raffinerie d’Augusta, en Italie, il dit qu’ « elle n’a pas encore été transférée à son nouveau propriétaire », ajoutant « que ce transfert devrait intervenir dans environ trois mois ». L’invité de la rédaction a en outre fait savoir que la compagnie Sonatrach entend désormais accorder un plus grand intérêt aux aspects « valeur » de ses produits à l’étranger. Et ce, explique-t-il, en dressant une analyse de ses marchés énergétiques accordant la priorité au placement maximum de quantités d’hydrocarbures à l’exportation. Selon ce même responsable, le projet dénommé « SH 2030 » a révélé que cette compagnie avait, jusqu’ici, une stratégie à l’export prenant en compte le seul aspect de « volumétrie », en raison notamment des soucis de ses clients européens de garantir leurs approvisionnements pétroliers.

Ce raisonnement, confie-t-il, s’est révélé « périmé », l’Algérie ne se trouvant plus en situation de « pénurie énergétique », grâce à l’apport du pétrole de schiste à grande échelle et au « retournement du marché européen », orienté désormais vers une diversification de ses sources d’approvisionnement. L’un des piliers majeurs de ce projet, précise-t-il, est de mettre en place une stratégie d’exportation prenant en compte l’aspect valeur et non plus celui de volume. Il est, d’autre part, revenu sur la décision de Sonatrach de solliciter l’apport d’entreprises algériennes pour certains de ses besoins en équipements, Mazighi rappelle qu’il existe beaucoup parmi ces dernières qui sont à même de produire des pièces de qualité, leur permettant de se placer en tant que « moteurs de l’industrie algérienne ». Il rappelle que cette compagnie a décidé de s’ouvrir aux compétences des entreprises algériennes, tous statuts confondus, pour produire ces équipements et d’investir pour cela 20 milliards de dollars.

C’est d’ailleurs l’appel du Pdg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Keddour, lors des journées d’informations sur les opportunités d’investissements au profit des entreprises nationales, tenues en début de semaine. « Il y a beaucoup d’espaces pour les activités des entreprises privées ou publiques chez Sonatrach », avait-t-il indiqué, en soulignant le fait que la compagnie nationale est en train de pousser ces entreprises à s’intégrer à ses projets.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter