Monde

#TITRE

357

Nouveau tir de missile balistique nord-coréen, Trump averti

29 mai 2017 | 18:56
R. I.

La Corée du Nord a procédé lundi à un nouveau tir de missile balistique, sur fond de tensions très élevées sur la péninsule et en violation des résolutions de l’Onu. La Corée du Nord a procédé lundi au tir d’un missile de courte portée qui a fini sa course au large de sa côte est, a annoncé la Corée du Sud.

Tiré depuis la région de Wonsan, sur la côte orientale de la Corée du Nord, le missile de type Scud a parcouru 450 km et atteint une altitude de 120 km, a annoncé l’armée sud-coréenne.

Lors d’une conférence de presse, un porte-parole sud-coréen a ajouté que l’armée continuait d’analyser le tir, indiquant que plusieurs missiles avaient pu être tirés. 

Le commandement américain dans le Pacifique a confirmé avoir suivi un missile nord-coréen ayant effectué un vol de six minutes avant de finir sa course en mer du Japon.

Le Président Donald Trump a été informé du nouvel essai. De son côté, le Président sud-coréen Moon Jae-in a immédiatement convoqué une réunion de son conseil de sécurité nationale, a indiqué l’état-major des armées sud-coréennes dans un communiqué.

La Corée du Nord détient un large stock de missiles Scud, développés à l’origine par l’Union soviétique. Le tir intervient dans un contexte d’intensification des essais de Pyongyang, qui tente de développer des missiles balistiques de longue portée capables d’atteindre les États-Unis.

Depuis le début de l’année 2016, Pyongyang a mené des dizaines d’essais de missiles et deux essais nucléaires, au mépris des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies.

La Corée du Nord a effectué plusieurs essais de missile Scud, mais certains experts estiment qu’elle cherche désormais à tester de nouvelles capacités de longue portée. Des versions modifiées de missiles Scud sont susceptibles d’atteindre 1 000 km.

Moscou, pour sa part, appelle la communauté internationale à la dissuasion des activités militaires dans la région. a Russie condamne les nouveaux tirs de missiles nord-coréens mais appelle du même souffle la communauté internationale à œuvrer dans le sens de la dissuasion, a déclaré le Premier vice-ministre russe des Affaires étrangères, Vladimir Titov. « Évidemment, nous condamnons et nous nous déclarons préoccupés par l’état actuel des choses », a indiqué Vladimir Titov. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter