Articles similaires

Nationale

#TITRE

251

Nouveau round de négociations entre le Camra et la tutelle

2 février 2018 | 19:42
médecinsgrève M. KOUINI


C’est un nouveau round de négociations qui va commencer dès dimanche 4 janvier. Alors que la dernière séance était électrique entre les représentants des médecins résidents et ceux de la tutelle, cette fois il semble qu’il existe quelque espoir de voir enfin la fin de ce bras de fer interminable. En grève depuis plusieurs semaines, les délégués du Comité autonome des médecins résidents (Camra) seront reçus demain matin au siège du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.


Selon nos informations, l’ordre du jour de cette réunion sera exclusivement consacré à la question relative au service civil. C’est d’ailleurs le point nodal du conflit qui oppose les deux parties et semble avoir pris des proportions importantes. Lors d’une réunion du comité intersectoriel chargé des négociations, les délégués du Camra avait protesté vigoureusement contre le fait que la tutelle ne fait aucune proposition sur le service civil. Sauf peut-être sur sa durée. Il y a quelques semaines, c’est le ministre en personne qui déclara, sur ce sujet, que son département allait revoir complètement les conditions d’exercice du service civil, bien que ces dernières aient toujours existé dans la loi, mais n’ont jamais appliquées. Le ministre est monté au créneau en mobilisant tous les directeurs de santé des 48 wilayas, les sommant de prendre en charge cette question, notamment les moyens logistiques (plateau technique), les conditions d’hygiène et de sécurité, ainsi que les facilitations inhérentes à la fonction, comme l’hébergement ou l’octroi d’un logement de fonction, même à titre provisoire.


Pour les médecins résidents grévistes, il n’a jamais été question de refuser le service civil, mais d’exiger la mise en place d’un autre système de couverture sanitaire ou à défaut, l’application stricte de la législation le régissant, comme stipulé dans le décret présidentiel. Selon leurs assertions, le Camra n’a pas revendiqué la révision de la loi mais l’application de celle-ci, notamment l’article 5 du décret n°13-112, qui régit le service civil depuis 1985.


Selon les informations en notre possession, les travaux de cette réunion de demain seront coordonnés par le Doyen de la faculté de médecine d’Alger, le Pr Salaheddine Bendib, et l’inspecteur général du ministère de la Santé, Omar Berradjouane. Le comité intersectoriel, qui persiste à donner des assurances face à la méfiance grandissante des résidents, devrait aller vite dans la résolution des points d’achoppement. Outre les représentants du ministère de la Santé et ceux des médecins résidents, ce comité est composé également de représentants des ministères de l’Intérieur, des Finances, de l’Enseignement supérieur, du Travail et de la Fonction publique.


Pour rappel, les revendications des médecins résidents portent essentiellement sur l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et son remplacement par un autre système de couverture sanitaire pour l’intérêt du patient et l’épanouissement socioprofessionnel du médecin spécialiste, le droit à être dispensé du service militaire, le droit à une formation de qualité pour le médecin résident, la révision du statut général du résident, le droit aux œuvres


 


sociales, ainsi que le droit à l’agrément d’installation à titre privé de spécialistes en biologie clinique.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter