Nationale

#TITRE

273

Rencontre informelle de l’OPEP à Alger

Nourredine Bouterfa « optimiste » quant aux résultats

20 septembre 2016 | 20:07
L. L.

Le ministre de l’Energie, Nourredine Bouterfa, a exprimé, hier, son « optimisme » quant aux résultats attendus de la réunion informelle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) prévue en marge du Forum de l’énergie devant se tenir les 26, 27 et 28 septembre en cours à Alger.

Une rencontre informelle durant laquelle les participants producteurs OPEP et non OPEP tenteront de trouver un consensus sur la réduction de leur production de brut. 

Le ministre qui s’est exprimé, hier, sur les ondes de la Chaîne III de la Radio algérienne, s’est dit « optimiste « sur les résultats de la réunion, rappelant que les pays membres de l’OPEP et ceux non OPEP qui y prendront part, semblent d’accord pour contribuer à un équilibre du marché pétrolier, en surplus, précise-t-il, d’1 million de barils/jour.

Le défi, dit-il, est de parvenir à répartir équitablement cette surabondance de brut entre les membres y participant, pour permettre un relèvement des cours, oscillant actuellement entre 40 et 50 dollars le baril.

M. Bouterfa relève que l’OPEP ne peut, à elle seule, supporter le fardeau d’un gel de la production en raison du risque, ajoute-t-il, de voir les pays non membres en tirer profit. Il signale, par ailleurs, que le gel de la production, s’il se concrétise, prendra entre six à huit mois « pour pouvoir évacuer les stocks en surplus ».

S’agissant de la possibilité d’établir un accord de gel de la production, duquel l’Algérie, indique-t-il, va jouer un rôle de « facilitateur », il déclare qu’il restera optimiste « jusqu’à la dernière minute », estimant que c’est la responsabilité des uns et des autres qui « devra finalement l’emporter « .

Le ministre de l’Energie tient, d’autre part, à souligner fortement que, quoi qu’en disent d’aucuns, l’OPEP continuera à jouer un rôle majeur de stabilisation du marché pétrolier.

Concernant le Forum international sur l’énergie, réunissant pays producteurs et consommateurs, l’invité indique que ses travaux seront axés sur un ensemble de sujets relatifs au marché pétrolier, du gaz naturel et du GNL, ainsi que les énergies renouvelables et le nucléaire.

Evoquant la crise pétrolière, il considère qu’il est vital que l’Algérie accélère la transformation de son économie et réforme son cadre financier national pour faciliter et développer l’investissement.

Bouterfa promet, en outre, que, « d’ici la fin de l’année », son ministère va donner une visibilité au programme national de développement de l’énergie solaire, en particulier, annonçant que la compagnie Sonatrach va s’y impliquer plus étroitement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter