Nationale

#TITRE

316

Importation de la poudre de lait

Neuf fournisseurs mondiaux sélectionnés par l’ONIL

27 septembre 2016 | 11:44
F. Sofiane


L’Office national interprofessionnel du lait et des poudres (ONIL) a, encore une fois, fait appel aux géants mondiaux, dont les polonais Mlekovita, pour importer cette précieuse poudre blanche, l’Algérie, un grand pays consommateur, n’arrive pas, à ce jour, à produire elle-même ce produit de première nécessité qu’elle importe à coup de millions de dollars.


L’Office a sélectionné récemment, le polonais Mlekovita, pour importer la poudre de lait aux côtés de huit autres fournisseurs étrangers, dont le français Louis Dreyfus, apprend-on d’une source proche de l’ONL.


C’est une première pour les Polonais qui étaient en force lors de la soumission avec huit coopératives polonaises ayant déposé leurs offres pour avoir des contrats en Algérie.
L’Algérie, qui continue à importer de la poudre de lait, avec plus d’un milliard de dollars chaque année, a du mal à sortir de cette grande dépendance. Deuxième importateur mondial derrière la Chine, l’Algérie n’a d’autres choix que de continuer à importer de la poudre de lait face au le manque flagrant de l’industrie de lait en poudre.


En ces temps de crise financière, la facture d’importation de la poudre de lait ne fait que s’aggraver, alors que le pays peine à trouver des solutions salutaires. Subventionné depuis de nombreuses années, le prix du sachet de lait a connu tout de même une hausse durant ces dix dernières années.
Pour la coopérative polonaise Mlekovita (liée au groupe Sauberr), qui vient de signer son premier contrat en Algérie, aura sa part du marché d’importation du lait en poudre vers ce pays.
L’Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers l’a sélectionné le 18 septembre dernier, aux côtés de huit autres fournisseurs, dont les géants Louis Dreyfus, Olam, Hoogwegt, Fonterra, etc. Pas moins de six producteurs de lait polonais s’étaient porté candidats auprès de l’ONIL en mars dernier.


Avec une consommation moyenne de 110 litres de lait par habitant et par an, estimée à 115 litres en 2015, l’Algérie est le plus important consommateur de lait dans le continent africain. La consommation nationale s’élève à environ 3 milliards de litres de lait par an, la production nationale étant limitée à 2,2 milliards de litres, dont 1,6 milliard de lait cru. C’est donc près d’un milliard de litres de lait qui sont ainsi importés chaque année, majoritairement sous forme de poudre de lait. Les produits laitiers représentent ainsi la seconde place dans les importations annuelles du pays.


 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter