Articles similaires

Nationale

#TITRE

969

Nette augmentation de la production

8 septembre 2018 | 19:54
Agriculture élevage Lilia Ait Akli

Le ministre de l’Agriculture, du développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé que la filière avicole connaît un développement considérable, atteignant 155,5 milliards de DA en 2017.

Le ministre, qui est intervenu lors de la journée d’étude sur la filière avicole, estime que la filière a enregistré un bond remarquable. « La valeur de la production des viandes blanches a atteint en 2017 155,5 milliards de DA, alors qu’elle était de 54,8 milliard de DA en 2009, soit une moyenne de croissance de 184% », a-t-il dit indiqué. La production de viande blanche a, selon lui, atteint en 2017, 5,3 millions de quintaux, contre 2,092 millions de quintaux en 2009, enregistrant ainsi une moyenne de croissance de 153%. La production des œufs destinés à la consommation a aussi enregistré une augmentation durant la même période. « La production est passée de 3,8 à 6,6 milliards d’unités, soit une croissance de 76,3% », a-t-il fait savoir.

Bouazghi qui dit que la filière emploie 500 00 personnes, a par ailleurs souligné l’importance de maintenir dans le temps cette cadence de production, de la renforcer et de la moderniser, signalant l’importance de cette filière dans le secteur de l’agriculture, surtout qu’elle représente 5% de la production agricole. Faisant état de l’augmentation du taux de croissance durant ces dix dernières années, atteignant 10,3% pour les viandes blanches et 6,2% pour ce qui est des œufs destinés à la consommation, le ministre a affirmé que l’Algérie a cessé d’importer les viandes blanches.

Pour ce qui est de la production des viandes blanches au niveau national, il a dit que « 1 322 communes réparties sur presque toutes les wilayas produisent, notamment celles de Batna, Bouira, Sétif et Médéa qui assurent un tiers de la production nationale ».

Il a par ailleurs fait savoir que la production de cette viande est assurée par des opérateurs privés à hauteur de 90%, indiquant que 70% d’entre eux ne pas structurés et travaillent dans l’informel. Il les appelle donc à s’organiser et à travailler dans le cadre de la loi, car conscient de la contribution de ces derniers dans la production nationale.

Bouazghi n’a pas omis de signaler les exportations de l’Algérie dans cette filière : « Nous exportons certains produits à l’instar des œufs destinés à la consommation, des pattes de poulets vers le Qatar, la Chine et le Vietnam », a-t-il précisé, indiquant que l’importation de l’alimentation de la volaille a connu une baisse de 25%. S’adressant au Conseil interprofessionnel de la filière avicole (CNFIA), le ministre compte sur ce dernier pour la promotion de la dynamique que la filière a réalisé. Pour sa part, le président du CNFIA, Moumene Kali, dit que le but recherché est de mettre à la disposition du consommateur les produits avicoles d’une « manière permanente et à des prix raisonnables ».

Il demande ainsi aux autorités l’accompagnement des éleveurs et producteurs, notamment pour ce qui est de l’alimentation de la volaille qui dépend, dit-il, à 90% des importations. Cherif Benhabiles, directeur général de la CNMA a, de son côté souligné l’importance de l’assurance agricole : « La CNMA s’engage à assurer la couverture de l’ensemble des risques inhérents aux activités et au patrimoine du CNIFA, en proposant aux aviculteurs des couvertures assurantielles concernant, notamment ces risques liés à la mortalité », a-t-il indiqué. Il a cependant signalé le taux faible des assurés dans le secteur avicole qui représentent uniquement 6%. Une situation qui fait que les indemnisations de ces derniers ne dépassent pas 3 milliards de DA parmi les 17 milliards DA enregistrés ces quatre dernières années.

Deux conventions ont été signées en marge de la rencontre entre la CNMA et le CNIFA, ainsi qu’entre ce dernier et l’ONFAA.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter