Culture

#TITRE

466

Nécessité d’une minutie dans la restauration des sites archéologiques

14 juin 2016 | 18:22
APS

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a mis l’accent, à Tindouf, sur la nécessité d’une minutie dans la restauration des sites archéologiques à travers le pays.

Dans une déclaration à la presse en marge de sa visite de travail dans la wilaya, le ministre a estimé « nécessaire de prendre soin, avec un accompagnement adéquat, des différentes phases de restauration des sites archéologiques à travers le pays pour les restituer dans leur état originel ».

Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du rôle de l’Etat dans la préservation du patrimoine et ou le ministère de la Culture constitue un outil d’exécution d’un plan méthodique ciblant le patrimoine national et nécessitant des mesures d’urgence, a-t-il précisé.

Concernant les sites archéologiques visités dans la wilaya de Tindouf, à l’instar de la zaouia de Mokhtar Belaâmeche et des vestiges de Douiriet Ahl El-Abed, M.Mihoubi a estimé qu’ils nécessitaient un « réel suivi » et que l’opération restait tributaire de l’existence de « mains compétentes » à même de mener à bien l’opération de leur restauration, d’autant que « la volonté du ministère de tutelle existe ».

Lors de son inspection de la zaouia du saint patron Mokhtar Belaâmeche, le ministre a jugé ‘‘urgente’’ une intervention pour sauver la mosquée antique de la zaouia, menacée d’effondrement du fait de la grave détérioration de ses principales parois, et veiller à son classement, avant de prévoir un plan d’intervention pour ce qui concerne les autres sites patrimoniaux de la wilaya, dont Douiriet Ahl El-Abed qui renferme près de 800 manuscrits.

Saluant au passage les responsables chargés de la gestion de ces sites et la population locale pour les soins qu’ils accordent aux sites archéologiques de la wilaya, pour ce qu’ils véhiculent comme dimensions socioculturelle, historique et civilisationnelle, le ministre a assuré de la disposition du département dont il a la charge de prendre en charge ces sites, au cas par cas, et de mobiliser les moyens nécessaires pour les rétablir à leur état initial.

Le ministre de la Culture a amorcé sa visite de travail par l’inauguration du siège de la Direction locale du secteur, ou il a appelé à aider les associations, leur offrir un cadre d’expression et à stimuler l’émulation entre elles dans le sens de dynamiser la scène culturelle.

M. Azzedine Mihoubi a ensuite inauguré à Tindouf-Lotfi la bibliothèque principale de lecture publique baptisée au nom du défunt Moudjahid Docteur Abou El-Kassem Saâdallah, et qui renferme un fond bibliothécaire de plus de 7160 titres et dispose d’une salle pour personnes aux besoins spécifiques, une salle de lecture, une salle de conférences, une aile administrative et d’autres servitudes.

Il a appelé, sur site, outre la tenue de conférence sur le livre et de concours sur l’écriture, à prévoir des cartes d’accès gratuites aux élèves pour rapprocher le livre de l’enfant et ouvrir la bibliothèque sur son environnement, et ce avec le concours du secteur de l’Education nationale, pour permettre aux parents d’encourager leurs enfants à fréquenter ces lieux de savoir.

M. Mihoubi a, par ailleurs, inspecté le projet de réalisation d’un musée de wilaya, premier noyau muséal à Tindouf, conçu selon les standards internationaux en la matière et appelé à ouvrir ses portes avant la fin de l’année en cours. Le ministre de la Culture a aussi inauguré, lors de cette visite de travail d’une journée dans la wilaya, la Maison de la Culture de Tindouf qui porte le nom du défunt militant Abdelhamid Mehri. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter