Articles similaires

Nationale

#TITRE

170

Mouvement des étudiants : Divergences sur la question du dialogue

23 décembre 2019 | 19:38
EtudiantHirak Aziza Mehdid

La communauté estudiantine tente, peu ou prou, de s’adapter à la réalité politique du pays, notamment après l’élection du 12 décembre et l’offre du président de la République consistant en un « dialogue national inclusif », pour permettre la gestion de la crise politique via l’ouverture de plusieurs champs de réformes dans divers secteurs. Visiblement, une divergence de vision et de position se fait déjà sentir au sein de cette communauté. Ainsi, les tendances dominantes sont celles des étudiants « hirakistes » qui continuent à sortir chaque mardi dans la rue exiger un certain nombre de préalables pour amorcer un vrai dialogue regroupant toutes les franges de la société sans exclusive, et celle d’une catégorie d’étudiants prêts à aller au dialogue sans condition aucune.

C’est ce qui ressort comme « quintessence » des interventions de quelques étudiants invités ce lundi au forum du quotidien arabophone El Mihwar. Pour Khaled Salah-Eddine, étudiant libre en médecine, les revendications de la communauté estudiantine doivent être corporatistes et concentrées sur les réformes en rapport direct avec l’université. Et d’indiquer à ce titre :« En tant qu’étudiant, je n’ai aucune ambition politique. Mes doléances, qui sont celles d’une grande majorité des étudiants algériens, sont liées aux conditions dans lesquelles est assurée notre formation universitaire et la qualité de notre enseignement supérieur. L’université algérienne n’est pas en mesure de former des diplômés opérationnels, car elle se trouve déconnectée de la réalité du marché de l’emploi et des besoins des secteurs économiques ». Et de s’étaler sur sa propre vision : « Au lieu que l’étudiant s’occupe de la révision de la Constitution et des débats sur la politique générale du pays, il faudrait, à mon sens, focaliser sur les problèmes rencontrés durant le cursus universitaire et les soulever afin d’essayer de les résorber. »

De son côté Ramzi Abdelouafi Kiboua, étudiant en sciences de l’information à l’université d’Alger et représentant du Forum des étudiants algériens, une structure estudiantine ayant émergé du Hirak du 22 février, voit que le dialogue reste la meilleure solution pour trouver un terrain d’entente et sortir de la crise, dialogue auquel l’étudiant devrait prendre part. Partant du slogan « nous voulons de l’université une usine des compétences et pas une exposition des diplômes », le représentant du forum des étudiants estime que « l’étudiant d’aujourd’hui sera le cadre et l’élite de demain ; il serait donc « absurde » de concevoir la nouvelle Algérie sans l’impliquer dans cette entreprise de l’ouverture des champs des réformes ».

Se contentant d’exposer des généralités, Kiboua a fait savoir que les membres du forum poursuivent leur travail et se réunissent pour mieux s’organiser et pouvoir être une force de proposition. S’inscrivant dans la même logique, Anis Ailoul, étudiant en droit et représentant de l’Observatoire national de la société civile, considère que « le processus de dialogue auquel ils veulent participer doit répondre à certaines conditions pour aller au changement dans la cohérence afin d’assainir les institutions de l’Etat, gangrenées par la bureaucratie et la corruption ».

Quant à Nabil Kahlouch, doctorant spécialisé en études stratégiques et sécuritaires, il a saisi l’opportunité pour dévoiler son initiative à proposer dans le cadre de dialogue, et qui concerne précisément la révision de la Constitution. Selon ses estimations, il y a au minimum vingt articles à revoir dans les chapitres 1 et 2 de celle-ci, ce qui nécessitera de revoir quelques lois organiques pour assurer une certaine stabilité sur le plan juridique.

Force est de constater que cette rencontre, dédié exclusivement au mouvement estudiantin, n’a pas vu la présence des étudiants « hirakistes », qui poursuivent la mobilisation chaque mardi et font de la rue une tribune pour faire entendre leur point de vue quant au dialogue ou sur la situation politique du pays de manière générale.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter