Articles similaires

Nationale

#TITRE

350

Moscou plaide pour des négociations directes entre Rabat et le Front Polisario

19 février 2018 | 22:05


Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov, s’est prononcé, ce lundi à Moscou, pour des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario en vue de la résolution du conflit du Sahara occidental. "La Russie soutient la tenue de négociations directes entre les deux parties au conflit du Sahara occidental, à savoir le Royaume du Maroc et le Front Polisario", a indiqué M. Lavrov lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. Moscou endosse ainsi la position de l’Union Africaine qui exhorté le 29 janvier dernier L’Union Africaine a appelé le Maroc et la RASD à des négociations directes pour résoudre le vieux conflit colonial qui les opposent depuis 1975, a appris le Jeune Indépendant auprès d’une source diplomatique dans la capitale Ethiopienne.
Dans une résolution adoptée à l’unanimité à Addis Abeba, l’UA presse les deux parties à relancer des négociations et des pourparlers directes qui sont bloquées depuis des années. Il s’agit surtout de mettre en œuvre les résolutions de l’ONU notamment en matière de décolonisation. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont exprimé, dans leur décision (Assembly/AU/Dec.14 (XXX), adoptée par consensus, leur soutien à la relance du processus de négociation entre le Maroc et la RASD en vue de parvenir à une solution "durable" au conflit du Sahara occidental, qui soit "conforme à la lettre et à l’esprit des décisions pertinentes" de l’Organisation de l’Unité africaine, de l’Union africaine et des Nations unies. Eclaté en 1975, les belligérants, le Maroc et le Front Polisario, ont conclu un cessez-le-feu en 1991 suivi de négociations qui ont conduit à la signature des accords de Houston (Etats-Unis).


Ces accords prévoient la tenue d’un referendum d’autodétermination du peuple sahraoui, qui a été ensuite renié par l’occupant marocain. Le chef de la diplomatie russe s’est également exprimé sur d’autres situations de crises et de conflits, notamment en Syrie, en Libye et au Mali. Il a relevé, à cet égard, une "grande convergence de vues" entre l’Algérie et la Russie sur ces questions, en particulier pour ce qui est de la nécessité de promouvoir des solutions politiques à ces crises, sans ingérence extérieure, et dans le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


M. Lavrov a, par ailleurs, relevé l’importance de renforcer le rôle des Nations unies en tant que cadre multilatéral, auquel revient la responsabilité de la préservation et de la promotion de la paix et de la sécurité internationales.
Par ailleurs Messahel et Lavrov ont signé un accord sur l’exemption de visas pour les porteurs de passeports diplomatiques ou de service. Après la cérémonie protocolaire de signature des documents, les deux ministres se sont félicités de cette mesure appelée à faciliter la fluidité des échanges et visites entre responsables des deux pays, en vue de conforter davantage les relations bilatérales.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter