Sports

#TITRE

297

Milovan Rajevac : « Toute mon expérience pour donner une autre dimension aux Verts »

15 juillet 2016 | 20:33
S.S.

Le nouveau sélectionneur national, le Serbe Milovan Rajevac, arrivé mardi à Alger et qui mercredi avait visité le Centre technique national de Sidi Moussa puis le stade Mustapha Tchaker de Blida était ce jeudi au rendez vous à la salle des conférences du complexe M. Boudiaf (5-Juillet) pour tenir sa première conférence de presse devant un parterre de journalistes moins nombreux que d’habitude.

Un premier face à face qui n’aura été qu’une simple affaire pour les confrères dans la mesure où le remplaçant de Christian Gourcuff ne s’exprime pas dans la langue de Molière d’où l’obligation de recourir à un interprète présent à ses côtés.

Le nouveau responsable de la barre technique des Fennecs s’est bien étalé malgré çà sur ce qui l’attend dans la nouvelle mission avec une sélection dont il s’est dit « très admiratif » surtout après son dernier Mondial au Brésil.

Rajevac très cool dans ses propos contrairement à son ami Hallilodzic, a annoncé d’emblée que son contrat s’étalera jusqu’à la CAN-2019 et que son ambition première était de faire mieux qu’avec la sélection des Blacks Stars du Ghana qu’il a mené au quart de finale de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Il dira à ce propos « L’Algérie est une grande nation de foot, et j’espère que ma mission avec elle sera une réussite. Je souhaite faire mieux qu’avec le Ghana en 2010 où j’ai atteint la finale de la CAN et terminé 5e au Mondial sud-africain ». Le Serbe a clairement laissé entendre que la sélection nationale algérienne de par son statu actuel de leader du classement continental établi par la FIFA, se doit de ne plus rater les grands rendez-vous foot ballistiques (Can et Coupe du monde).

Concernant le prochain challenge continental au Gabon en 2017, Rajevac n’ a pas nié que le temps presse et qu’il va falloir se mettre très vite au travail pour bien préparer le groupe, non sans cacher son ambition d’emmener les Fennecs très loin dans cette compétition et pourquoi revenir avec le trophée qui fait rêver tous les Algériens depuis 1990.

Sur l’autre objectif assigné par le boss Raouraoua, à savoir, le Mondial 2018, le conférencier enchaînera en avouant que la mission sera très dure pour tout le monde, car chaque sélection composant ce groupe de la mort souhaite se qualifier.

Il dira dans ce sens qu’il s’appuiera sur toute son expérience cumulée avec le Ghana et avec la collaboration de tout le monde pour répondre à l’attente de ses recruteurs et d’un public connaisseur. Il compte pour cela aussi collaborer avec le staff technique déjà mis en place. « Le staff technique sera composé des techniciens déjà en place. J’ai discuté avec eux, ce sont des gens compétents que je vais garder, comme j’ai fait avec le Ghana.

Dans le staff, il y aura aussi mon collaborateur Kristian Cvijétic. Nous allons travailler ensemble durement pour présenter une équipe compétitive pour les échéances à venir. Il y a beaucoup de travail à faire et le plus important est d’avoir un groupe qui sait défendre et attaquer en même temps.

Nous allons nous préparer à être conquérants aussi bien à domicile qu’à l’extérieur », a-t-il dit. Rajevac a profité de l’occasion pour dire qu’il veut travailler avec des éléments professionnels dans le vrai sens du terme, disciplinés, déterminés et œuvrant tous pour le seul intérêt de la sélection nationale.

Il lancera un appel, bien évidemment à la corporation et au public algérien qui auront, selon lui, un grand rôle à jouer dans la réussite de l’équipe nationale. Rajevac a laissé entendre qu’il attendra son premier rendez-vous avec les joueurs pour leur communiquer sa stratégie de travail.

« Il y a un dernier match à disputer contre le Lesotho pour les éliminatoires de la CAN-2017, après on parlera du terrain où évoluera la sélection nationale. Concernant les joueurs, je n’ai pas eu de discussion avec eux. On arrêtera bientôt la liste des convoqués et je leur communiquerai ma stratégie et ma philosophie du jeu.

Je veux des joueurs qui apportent le plus escompté. Je superviserai les joueurs locaux en championnat et convoquerai éventuellement ceux qui méritent de porter le maillot national », a-t-il résumé, sans toutefois préciser s’il fera appel ou non aux joueurs non compétitifs avec leur club.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter