Nationale

#TITRE

338

Messahel prend part au sommet Nelson Mandela

25 septembre 2018 | 22:45
M.D

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a pris part à New York au sommet Nelson-Mandela, organisé par l’Afrique du Sud, en marge de la 73e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

L’Afrique du Sud qui célèbre cette année le centenaire des icônes sud-africaines Nelson Mandela et Mama Albertina Sisulu, a organisé ce sommet en hommage au Président Nelson Mandela pour sa contribution inestimable à la paix dans son propre pays et au niveau international.

Messahel a, d’emblée, rappelé la description qui a été donnée à cette icône par le président de la République Abdelaziz Bouteflika qui a souligné que "Nelson Mandela se confond avec l’Histoire de l’Afrique du Sud dont il incarne la longue lutte pour la liberté et la dignité, son combat contre le système de l’apartheid et pour réhabiliter l’être humain dans toute sa dignité, a été ressenti par le peuple algérien comme son propre combat".

Le ministre des Affaires étrangères a également rappelé que lors de la 29ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, qu’avait présidée le Président de la République Abdelaziz Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères, le régime de l’apartheid a été suspendu et l’ANC s’est vu attribuer la qualité d’Observateur auprès de l’ONU, dans ce qui est devenu le "Bouteflika Ruling".

Tout en mettant en exergue les relations traditionnelles de solidarité et de fraternité qui ont toujours uni l’Algérie et l’Afrique du Sud ainsi qu’entre l’Algérie et Nelson Mandela, M.Messahel a rappelé que ce grand homme d’Etat sud-africain avait déclaré que "l’Armée de libération nationale et le peuple algérien ont inspiré son combat pour la liberté" et que "l’Algérie qui avait fait de lui un Homme, est sa second patrie".

Abordant la contribution de Nelson Mandela sur le plan international, M. Messahel a souligné que "la meilleure façon de célébrer le centenaire de l’icône sud-africaine est de poursuivre son action pour la construction d’une Afrique solidaire et prospère".

"Notre souhait est de voir les enfants de l’Afrique poursuivre, avec la même détermination, son combat pour promouvoir la paix sur le continent, en particulier en mettant fin au dernier vestige du colonialisme sur son sol", a ajouté le ministre, rappelant "le combat politique de Nelson Mandela pour que les peuples colonisés ou soumis à d’autres formes de dominations étrangères puissent accéder à leur droit à l’autodétermination".

Dans le même sillage, M. Messahel a également rappelé l’initiative algérienne qui a fait du 16 mai de chaque année la Journée internationale du vivre ensemble en paix, s’inscrivant ainsi dans le même cadre de promotion de la paix, de la tolérance et de la réconciliation.

Plusieurs chefs de délégations ayant pris la parole à cette occasion n’ont pas manqué de rappeler ce combat pour la liberté que Nelson Mandela a mené tout au long de sa vie.

Le ministre des Affaires étrangères séjourne à New York dans le cadre de sa participation aux travaux de la 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, à laquelle il conduit la délégation algérienne, rappelle-t-on.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter