Nationale

#TITRE

252

Messahel en conclave avec les représentants de pays voisins

7 mai 2017 | 22:23
N. M.

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu hier à Alger les chefs de délégations des pays voisins de la Libye, ainsi que le représentant de l’Onu pour ce pays, Martin Kobler, en prévision de leur participation à la réunion des pays du voisinage visant à examiner les derniers développements de la crise en Libye et leurs retombées sur la sécurité des pays de la région, ainsi que le processus de règlement politique.

Abdelkader Messahel a reçu en premier Kobler, chef de la mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul). Le ministre des Affaires maghrébines tient ces rencontres au lendemain de la visite effectuée dans plusieurs régions du sud de la Libye dans le cadre des efforts de l’Algérie pour parvenir à une solution politique à la crise qui secoue la Libye depuis 2011, et après la première tournée qu’il avait entreprise du 19 au 21 avril dans l’est de ce pays, en particulier à El Bayda , Benghazi, Zentan, Misrata et Tripoli.

Cette tournée avait permis de constater la forte volonté des Libyens de régler les problèmes auxquels est confrontée leur pays dans le cadre du dialogue pour la paix et la stabilité » .

Le responsable algérien a affirmé avoir perçu une « forte volonté » de recourir à la réconciliation nationale chez tous les responsables politiques, locaux et militaires ainsi que chez les citoyens.

La réunion des pays voisins de la Libye, prévue lundi, s’inscrit dans le prolongement des efforts incessants consentis par l’Algérie pour rapprocher les positions des parties libyennes en faveur d’un règlement politique de la crise dans ce pays, à travers le dialogue inclusif inter-libyen et la réconciliation nationale.

En avril 2016, Messahel s’était rendu à Tripoli (capitale de la Libye) dans le cadre d’une visite, première du genre d’un ministre arabe et africain après l’installation des membres du gouvernement d’union nationale à Tripoli. Lors de cette visite, il a réitéré le soutien de l’Algérie pour rétablissement de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Libye.

Les Etats voisins de la Libye ont décidé la mise en place de deux commissions, dont l’une présidée par l’Algérie, dans le cadre du soutien à la Libye pour l’aider à surmonter sa crise. La commission présidée par l’Algérie a pour mission de prendre en charge les questions sécuritaires.

Elle a été créée par le groupe des pays voisins de la Libye en 2014 et comprend l’Egypte, la Libye, la Tunisie, le Soudan, le Tchad et le Niger. Les membres de ladite commission ont souligné l’importance de favoriser une solution politique, « seul garant de l’unité, de la souveraineté de la Libye et de la cohésion de son peuple » .

Les pays voisins de la Libye se réunissent encore une fois en Algérie sous l’égide de l’ONU et de la Ligue arabe, pour mettre l’accent sur la nécessité d’accompagner les libyens sur la voie de la paix et pour le règlement de la crise qui secoue le pays depuis 2011.

Les participants passeront en revue les menaces qui guettent la région y compris l’accroissement des activités des groupes terroristes, les organisations criminelles, l’immigration illégale et le crime organisé.

Messahel a réitéré samedi, dans le Sud libyen, le soutien du gouvernement algérien aux efforts visant à mettre fin aux différends entre belligérants libyens, affirmant que « la solution ne doit pas être militaire mais plutôt politique » . 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter