Nationale

#TITRE

236

Médéa : Le dossier de l’énergie électrique et gazière examiné

25 février 2017 | 19:20
N. B.

La relance de l’électrification des zones rurales et le raccordement au gaz naturel ont fait l’objet de la réunion du conseil exécutif, qui s’est tenu à la salle des délibérations de l’APW de Médéa.

Ainsi, ont été abordés les projets relatifs au secteur de l’énergie et lancés dans un contexte difficile, comptant plusieurs opérations retenues dans le cadre du programme 2010-2014, lesquelles ne sont toujours pas achevées ou n’ont même pas été lancées.

Présidé par le wali, Mostéfa Layadi, la réunion du conseil exécutif s’est déroulée en présence des élus locaux, des chefs de daïra ainsi que des services techniques et financiers de la wilaya.

Il a été débloqué une enveloppe d’un montant de 1 200 millions de dinars pour la couverture financière du programme d’alimentation et de distribution en électricité et gaz naturel des centres urbains et des zones rurales de la wilaya.

La consistance du programme porte sur la réalisation de 200,628 km de réseau électrique ayant permis le raccordement de 64 centres ruraux comptant 2 144 habitations, alors que 6 centres ruraux ne sont toujours pas raccordés, selon les données du bilan présenté.

Dans le but de rattraper le retard enregistré en matière d’électrification rurale et en vue de pouvoir réaliser le raccordement en électricité des nouveaux pôles urbains, un programme complémentaire a été alloué à la wilaya, en septembre 2013, à l’occasion de la visite du Premier ministre.

Dans ce cadre, une enveloppe financière d’un montant de 3 155,675 millions de dinars a été débloquée pour la prise en charge du raccordement en électricité de 10 200 habitations, des nouveaux pôles urbains et d’une zone industrielle, auquel s’est ajoutée la réalisation d’un réseau électrique d’une longueur de 512,196 km pour l’alimentation en énergie électrique de 186 centres ruraux, est-il indiqué.

La rationalisation des dépenses requiert de tenir compte des priorités des actions de raccordement à mettre en œuvre, au regard de l’état des ressources financières disponibles. A ce propos, le wali a fait comprendre aux élus et P/APC présents qu’il n’est pas possible de raccorder au gaz naturel tous les foyers des zones éparses car, explique-t-il, cette opération concerne les concentrations d’habitations et non les habitations éparses.

Pour rappel, la mise en service de l’alimentation au gaz naturel de deux villes situées à l’est de la wilaya dernièrement a permis de soulager les populations des problèmes relatifs à l’acquisition des bonbonnes de gaz, leur transport ou encore l’attente des camions ravitailleurs devant les points de vente de Naftal et du privé.

L’opération de mise en service a permis l’alimentation de plus de 1 200 foyers en gaz naturel dans le cadre de la 2e tranche du programme 2010-2014, qui comprend aussi des quartiers et des lotissements. Les localités de Khams Djouamaâ, dans la daïra de Sidi Naâmane et de Souagui, chef-lieu de daïra, 70 km à l’est de Médéa, sont les nouvelles agglomérations qui font désormais partie des villes qui disposent du confort de l’énergie gazière.

Il est espéré que l’arrivée du gaz de ville dans cette zone donne une plus grande impulsion à l’activité économique et agricole dans la zone fertile proche de la plaine de Béni Slimane.
Selon les chiffres communiqués par les services officiels, le taux de raccordement en gaz de ville de la wilaya est d’environ 58 %, soit 37 communes sur 64 que compte la wilaya, correspondant à 220 678 branchements d’habitations.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter