Nationale

#TITRE

520

Colère des abonnés, espaces de stationnement désastreux et anarchie totale

Mauvaise gestion au parking public de Tafourah

13 octobre 2016 | 12:05
F. Sofiane

Après avoir augmenté le prix de l’abonnement, qui est passé de 3 000 à 4 500 DA/mois, le parking public de Tafourah, dont la gestion est assurée par l’EGCTU, est dans un état lamentable, d’où la colère des abonnés qui devraient être considérés comme prioritaires pour le stationnement et pour la sortie, ce qui est loin d’être le cas.

Plus de neuf mois après la hausse des tarifs d’abandonnement des parkings publics d’Alger, dont le box de Tafourah fait partie, le calvaire des abonnés semble loin d’être terminé puisque, présentement, ils font face à d’autres casse-tête au lieudit.
Les abonnés font en effet face à une mauvaise gestion du parking de Tafourah. En sus des espaces de stationnement désastreux, une très mauvaise gestion des sorties et entrées dudit parking est constatée.

« Nous faisons la queue chaque matin et chaque soir pour pouvoir sortir et entrer au parking, alors que nous avons droit à la priorité de quitter le parking et d’y entrer le soir vu que nous sommes abonnés, contrairement aux autres qui ne sont que passagers », nous explique Mohamed, l’un des abonnés.
« En plus de la hausse inattendue des prix d’abonnement, je suis souvent obligé d’attendre plus d’une heure à l’intérieur du parking pour trouver, enfin, une place », explique un autre habitué.
Ce dernier, habitué à stationner au parking public de Tafourah, a été surpris, comme ce fut le cas de milliers d’automobilistes, par une longue attente, et ce depuis des mois.

« Ils nous obligent à payer plus cher. On arrive déjà mal à joindre les deux bouts suite à la hausse des prix qui a touché plusieurs produits », martèle un autre automobiliste âgé d’une quarantaine d’années. Si la direction de l’EGCTU (Epic relevant de la wilaya d’Alger) a décidé depuis le 2 janvier dernier d’augmenter les tarifs de stationnement, y compris ceux des abonnés, cette même EGCTU n’a rien fait pour améliorer les espaces ni même proposer un service digne de ce nom au profit de ses abonnés, alors que les caisses sont largement renflouées depuis l’augmentation.
« On se demande où va tout cet argent du moment que les lieux de stationnement sont dans un état catastrophique », indique Azzedine, un autre abonné d’une quarantaine d’années.
L’augmentation a atteint les 90% par rapport au prix habituel. Payant pourtant 40 au lieu de 70 dinars, les abonnés sont aujourd’hui confrontés au diktat imposé par les gestionnaires du parking public de Tafourah.

« Parfois, je mettais des dizaines de minutes pour pouvoir quitter le parking alors que je suis abonné. J’étais normalement prioritaire pour le quitter, mais ce sont les conducteurs de passage qui entraient et sortaient les premiers, c’est inadmissible », déplore Djamel, un ancien abonné à l’EGCTU de Tafourah.
Il est temps de trouver une solution, s’accordent à dire les abonnés.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter