Articles similaires

Nationale

#TITRE

240

Massacres du 8 Mai 1945 à Bejaïa:108 veuves de martyrs honorées

8 mai 2018 | 19:31
8 mai 1945 De Bejaia, N.Bensalem

Les massacres commis par la France coloniale le 8 mai 1945 ont été commémorés à Kherrata hier, pour leur 73e anniversaire. Le wali a honoré, à l’occasion, 108 veuves de chahids lors d’une cérémonie dans la salle des fêtes de la commune. Le programme des actes commémoratifs de ce génocide a été marqué par plusieurs activités auxquelles a assisté le wali et une importante délégation composée du P/APW, de la famille révolutionnaire, des élus, des autorités militaires de la région, et des citoyens. La délégation a procédé dès la matinée au dépôt d’une gerbe de fleurs à la mémoire des 45 000 martyrs, exécutés par la colonisation, suivi d’une minute de silence et de la lecture de la Fatiha. Une fresque murale représentant le génocide commis par la Frances et un monument de 6m dédié aux 45 000 victimes de ces massacres ont été inaugurés. La délégation a assisté à la réinhumation des ossements de cinq membres de la famille Hanouz au pied la stèle. Des obsèques émouvantes.

Un grand hommage a été rendu aussi à cette famille et deux moudjahid de la région, Allik Saïd et Bakhouche Lahcene. La délégation a assisté à un défilé organisé par les scouts dans la ville et des chants patriotiques et elle a assisté à une communication sur les massacres du 8 mai 1945 qui a été dispensée par le professeur Aïtour Noureddine. Un hommage a, également, été rendu au militaire El-Hachemi Moussous, victime du crash de Blida, en présence de sa famille. Notons que les massacres du 8 Mais 1945 étaient intervenus dans le sillage de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et la libération de Paris.

Des massacres qui ont vu 45 000 Algériens périr sous les bombardements et une tuerie collective de l’aviation coloniale pour le seul tort d‘avoir revendiqué pacifiquement l’indépendance du pays et exprimé leur espoir d’obtenir leur liberté suite à la promesse faite par les autorités coloniales de l’époque. Pendant que les autres nations du monde fêtaient la victoire sur les nazis, les Algériens se faisaient tuer en silence. 73 ans après, des gens s’en souviennent comme si c’était hier. Les plaies ne se sont pas encore refermées.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter