Nationale

#TITRE

417

Makri lance son « entente nationale »

11 juin 2018 | 02:28
M.Kouini


Pourquoi le MSP veut lancer une nouvelle initiative politique d’envergure ? A quoi rime ce projet énigmatique alors que la présidentielle pointe à l’horizon ?


Que peut bien apporter de neuf cette démarche de la part d’un parti, qui prônait depuis son divorce de l’Alliance présidentielle en 2011 une ligne radicale et était à l’origine de la création d’un organe de l’opposition, la fameuse CNLTD (Coordination nationale des libertés et de la transition démocratique) ? Autant de questions que les milieux politiques et médiatiques ne cessent de se poser depuis que Makri, fraîchement réélu à la tête de son parti, a lancé cette démarche dite de l’entente nationale.


Bien que le MSP évite au maximum, ces jours-ci, de faire de la publicité autour de ce projet, préférant attendre la fin du mois de ramadhan et des fêtes de l’Aïd, son président Makri n’a pas hésité, par contre, à divulguer sur sa page Facebook quelques détails de cette démarche. Selon lui, il s’agirait d’une entente nationale sur une transition politique et économique qui ne pourrait pas dépasser la durée d’un mandat. Autrement dit, Makri veut que toutes les forces politiques se mettent d’accord, en dépit des différences et des divergences d’approches ou d’idéologies, sur une période transitoire avec une feuille de route bien précise et des objectifs dûment examinés. Pour cela, il préconise des élections libres, organisées par un organe indépendant et non par le département de l’Intérieur, en vue de constituer un gouvernement d’Union nationale représentatif de tous les courants et légitime. C’est ce gouvernement, ayant cette crédibilité électorale et politique, qui assumera en toutes circonstances le lancement des réformes économiques et politiques dont le pays a besoin.


Selon l’analyse de Makri, l’Algérie vit une situation de crise qui va crescendo et risque de provoquer des « dislocations » graves dans la cohésion nationale et des « fissures » dans sa stabilité. Pour cela, il faudra former un cabinet exécutif légitime et acceptable, capable de lancer les chantiers urgents, comme les batailles économiques et sociales, en s’extirpant du système rentier basé sur la mono-exportation des hydrocarbures. Ce gouvernement, issu de cette entente, devrait également relancer les réformes politiques, comme la refonte des lois électorales et des partis, des législations sur les associations et les syndicats et les codes d’organisations touchant aux collectivités locales et aux Assemblées populaires (APC, APW et APN). Selon les assertions du MSP, le gouvernement actuel est victime des contradictions qui le minent depuis longtemps, et n’a ni la volonté d’engager ces fameuses réformes nécessaires ni la solidarité politique adéquate. D’où pour Makri d’aller vers cette entente nationale, seule issue pour sauver le pays de la déroute économique et des crises sociales.


C’est ainsi qu’il préconise de déclencher une série de rencontres avec les partis politiques et des personnalités nationales en vue de les convaincre de la justesse de ce projet. Aucun courant n’est exclu. Pratiquement toutes les formations politiques sont concernées.


Une entreprise difficile, voire impossible, et qui risque de prendre du temps. Pour certains observateurs, ce projet d’entente nationale ressemble, à bien des égards, à l’éphémère projet du « consensus national » lancé par le FFS et dont plus personne n’en parle. Mais, pourquoi en ce moment Makri change de ton et de discours et se lance


 


dans une initiative qui a peu de chances d’aboutir ? Car, on voit mal comment le FLN, qui roule pour un objectif bien précis, celui du 5eme mandat du président Abdelaziz Bouteflika, accepterait une telle feuille de route qui ne cadre point avec sa stratégie. Même topo pour le RND, qui semble avoir son propre projet politique à l’horizon 2022. A moins que les bouleversements de l’été qui arrive n’apportent leurs propres réponses.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter