Sports

#TITRE

444

Mahrez poursuit son bras de fer avec Leicester

8 février 2018 | 03:51
Rédaction online


Trahi par les dirigeants de Leicester pour un transfert avorté, Riyad Mahrez refuse de s’entrainer s’engageant dans un bras de fer avec son club.La Ligue professionelle de football est appellée à la rescousse


C’est l’affaire qui agite le football anglais depuis la fin du Mercato d’hiver le 31 janvier 2018.Elu meilleur joueur du championnat en 2016 après le titre de champion de Leicester, l’international algérien est en grève et refuse de s’entraîner avec son club. Au point que le Daily Mirror a lancé en une de ses pages sports « Avez-vous vu cet homme ? ».


L’International algérien boude car ses dirigeants ont refusé de le laisser partir à Manchester City lors du mercato d’hiver. La colère de Mahrez se nourrit, selon lui, d’une parole non respectée de la part de ses dirigeants : cet été, il aurait pu partir à l’AS Rome pour un transfert de 32 millions. Mais Leicester a refusé tout en expliquant, selon Mahrez, qu’il pourrait s’en aller cet hiver en cas d’offre supérieure. Et c’est là le nœud de l’affaire, Manchester City aurait haussé ses offres jusqu’à… 74 millions d’euros.


Mahrez a donc fait une demande écrite à Leicester pour boucler ses valises mais s’est heurté à un refus car Leicester aurait exigé… 112 millions d’euros ! Ce mardi, il ne s’est pas présenté au centre d’entraînement pour le quatrième jour consécutif et ne semble pas enclin à cesser son bras de fer. Depuis son transfert raté à Manchester City, l’Algérien n’est toujours pas revenu à Leicester City. En privé, l’International se dit « dégoûté » et aurait même songé à stopper sa carrière alors qu’il est lié avec son club jusqu’en juin 2020. Pour sortir de cette crise, Leicester envisage de faire appel à l’Association des footballeurs professionnels pour qu’elle serve de médiatrice dans ce conflit.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter