Nationale

#TITRE

766

Magistrature : Des nominations et des limogeages

9 août 2019 | 19:39
Redouane Hannachi

Le Conseil d’Etat a une nouvelle présidente en la personne de Farida Benyahia, a annoncé jeudi un communiqué de la présidence de la République, qui a précisé que c’est le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, qui a procédé à sa nomination. « Conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, le chef de l’Etat a nommé, en ce jour, Mme Farida Benyahia, épouse Bouaroudj, au poste de présidente du Conseil d’Etat », précise le communiqué.

Par ailleurs, Abdelkader Bensalah a procédé au renouvellement de 35 des 38 présidents de cours de justice, soit le plus vaste mouvement dans le corps de la magistrature du pays depuis plusieurs années.

Conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution, le chef de l’Etat a procédé, avant-hier, à un vaste mouvement dans le corps des présidents qui a touché 35 cours de justice et 32 changements ayant touché le corps des procureurs généraux.

Après consultation du ministre de la Justice et garde des Sceaux Belkacem Zeghmati, le chef de l’Etat a mis fin aux fonctions de plusieurs procureurs généraux à l’instar de Djamila Zigha, seule femme en Algérie nommée en octobre 2014 par l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en qualité de procureur général près la cour de Boumerdès.

Hocine Nacef et Djillali Bellala, respectivement procureur général près la cour de Tipasa et procureur général près la cour de Sétif ont été relevés de leur poste.

Toujours sur proposition du premier responsable du secteur de la justice, le chef de l’Etat a nommé Abdelhamid Belhadj et Ghazali Kamel, qui occupaient les postes de procureurs généraux adjoints, respectivement près les cours de Bouira et Blida, en qualité de procureurs généraux à Tiaret et Annaba. Les deux promus sont connus pour avoir délivré des mandats d’arrêt internationaux contre Chakib Khalil et sa famille.

A la cour d’Alger et à titre d’exemple, trois procureurs ont été promus en qualité de procureurs généraux. Il s’agit de Lenouar Ben M’Hidi, nommé procureur général près la cour de Mostaganem. Il était chargé du tribunal criminel d’Alger de la première instance de Dar El Beida.

Ali Hadli, un autre procureur qui s’occupait du tribunal criminel d’Alger de la deuxième instance a été nommé procureur général près la cour de Bordj Bou Arreridj.

Hamid Tahir, qui représentait le parquet au la 10e chambre pénale de la cour d’appel d’Alger a été désigné procureur général près la cour de Laghouat.

Le chef de l’Etat a par ailleurs procédé à la nomination de quatre magistrats qui exerçaient sous l’autorité de la cour d’Alger en qualité de présidents de Cours de juridiction.

Il s’agit de Mohamed Reggad, ex-président de la 7e puis la 3e chambre pénale de la cour d’Alger qui a été promu président de la cour de Ouargla.

Smail Kari, qui occupait le poste de président de la 11 puis de la 5e chambre pénale près la cour d’Alger a été nommé président de la cour de Tizi Ouzou.

L’ex- président du tribunal d’El Harrach Mohamed Guerouabi a été désigné président de la cour de Setif.

Le président du pôle judiciaire du tribunal de Sidi M’Hamed, Abderzak Ben Salem, qui a statué dans plusieurs affaires liées à la malversation, notamment dans l’affaire de Kamel Chikhi, a été nommé président de la cour de Blida.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

  

Facebook

Twitter