Monde

#TITRE

265

Macron nomme Philippe à Matignon

16 mai 2017 | 00:47
R. I.

Le 8e Président de la Ve République Emmanuel Macron investi le 14 mai a dévoilé lundi le nom de celui qui dirigera son premier gouvernement. La passation de pouvoirs entre l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve et le nouveau, Édouard Philippe, a eu lieu hier à 16h00.

Edouard Philippe, 46 ans, député- maire Les Républicains du Havre, a été nommé lundi au poste de Premier ministre sur décision du Président Emmanuel Macron, a annoncé Alexis Koh- ler, secrétaire général de l’Elysée. M. Philippe succède à Bernard Cazeneuve à la tête du gouvernement français. La passa- tion de pouvoirs a eu lieu à 16h00.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la prési- dence de la République le 7 mai dernier, Edouard Philippe (Les Républicains) était pressenti pour prendre le poste à Matignon. Parmi les personnes pressenties pour Mati- gnon, les observateurs ont également évo- qué le nom de Richard Ferrand, secrétaire général de LREM, ou encore de François Bayrou qui avait apporté son soutien à Emmanuel Macron lors de la présidentielle.

Franck Riester, député de Seine-et-Marne, et Sylvie Goulard, députée européenne, ont également été envisagés par les commenta- teurs. Impliqué dans la campagne d’Alain Juppé pour la primaire de la droite, Edouard Philippe a ensuite soutenu François Fillon avant de se mettre en retrait après les révé- lations sur l’affaire PenelopeGate.

« Avec un Premier ministre de droite, le Parlement a besoin de gauche », a déclaré sur Twitter Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, commentant la nomination de M. Philippe.

Le 23 avril, il s’est prononcé en faveur d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen suite à la victoire de ces candidats au pre- mier tour de la présidentielle.

« La droite vient d’être annexée », a pour sa part indi- qué Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à la présidentielle 2017 éliminé au premier tour. Steeve Briois, vice-président du Front national, a tourné en dérision le « renouveau

 » promis par le Président Emmanuel Macron. Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien candidat à la primaire de la droite, a pour sa part loué les « qualités » d’Édouard Philippe tout en annonçant son intention de soutenir la droite aux législatives. « Édouard Philippe qui est un ami est un homme de grand talent, c’est un maire apprécié par la population de sa ville, Le Havre, qu’il a considérablement dévelop- pée.

C’est aussi un député qui connaît par- faitement les rouages de l’activité parle- mentaire, il a donc je crois toutes les quali- tés pour assumer la fonction difficile que le président de la République vient de lui confier et je lui souhaite bonne chance », a indiqué le maire de Bordeaux.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter