Nationale

#TITRE

281

« Lutter ensemble contre le terrorisme et l’extrémisme violent »

15 juillet 2016 | 20:47
Amine B.

Dans son message de félicitation le jour de la célébration de la fête nationale française, Le président Bouteflika réaffirme la disponibilité de l’Algérie pour l’édification d’un partenariat d’exception avec la France.

L’Etat algérien n’a cessé depuis la décennie rouge de tendre la main à ses partenaires étrangers, européens en particulier pour adopter une stratégie commune de lutte contre la criminalité transfrontalière, le terrorisme et l’extrémisme violent.

Chose qui a souvent buté sur « une volonté ambigüe « de certains pays à mener sereinement un combat communs loin de calculs idéologiques ou encore stratégiques. Huit mois après les attentats du 13 novembre 2015 ayant fait 130 morts et des dizaines de blessés, la France a malheureusement encore une fois été frappée par le terrorisme. Un autre drame vient d’endeuiller des centaines de familles, le jour de la célébration du 14 juillet, fête nationale française.

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika avait réitéré la veille la disponibilité de l’Etat algérien à « intensifier la coopération avec la France dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, le terrorisme et l’extrémisme violent, mais également dans la conduite d’efforts tendant à la réalisation des grands objectifs civilisationnels de paix, de sécurité et de développement dans un nouvel ordonnancement des relations internationales devant répondre davantage aux aspirations légitimes de tous les peuples « , est-il écrit dans le message de félicitations envoyé par le locataire d’El Mouradia à son homologue français à la veille de la célébration de la fête nationale française du 14 juillet.

Dans son message, le président de la République a souhaité qu’un dialogue prometteur portant l’empreinte d’une volonté commune « d’aborder sereinement toutes les questions, dans un esprit de confiance et de compréhension mutuelles « , soit réellement engagé entre les deux pays. Un dialogue serein « en vue de promouvoir des convergences de positions et de démarches face aux grands problèmes de notre époque « .

Se félicitant de la qualité des relations d’amitié et de coopération qu’entretiennent les deux pays que lient tant d’affinités ainsi que des valeurs et des intérêts partagés, le président de la République a affiché encore une fois sa volonté de poursuivre avec son homologue français, « l’œuvre d’édification du partenariat d’exception dont nous avons jeté ensemble les bases, lors de votre mémorable visite d’Etat en Algérie en décembre 2012 « , est-il écrit.

Evoquant le problème de l’heure auquel est confrontée la communauté européenne notamment après le vote par les Britanniques du Brexit consacrant la sortie du Royaume uni de l’ensemble européen et qui ne cesse d’avoir des répercussion sur le vieux continent, le message ne manque pas de faire une projection pour un nouveau parcours unitaire au moment où les Européens tentent de se remettre pour la relance de leur unité.

« Au moment où la construction européenne est en prise à des difficultés existentielles inédites et où, avec vos paires européens, vous vous employez remarquablement à créer de nouvelles projections pour un nouveau parcours unitaire, l’Algérie et la France pourraient avantageusement envisager de se proposer, par des synergies et complémentarités qui sont à leur portée, en noyau d’impulsion de l’espace euro-méditerranéen en tant que zone de paix et de prospérité partagée « , est-il écrit dans le message.

Ce serait là une belle manière de guider, en conscience et en responsabilité, nos pays vers un destin encore plus grand et d’offrir à leurs jeunesses un grand dessein digne de leur potentiel « , a conclu le président de la République dans son message.

Rappelons que depuis des mois plusieurs tentatives émanant de cercles gravitant autour du pouvoir français ou proches de l’opposition avaient tenté de brouiller les relations entre les deux pays.

C’est le cas de la publication à la veille de la visite en avril dernier à Alger du Premier ministre Manuel Valls par un quotidien français de la photo du président de la République en illustration d’un article sur les scandales révélés par Panama Papers où était cité le ministre de l’Industrie et des Mines Adslem Bouchouareb, ou la publication par Manuel Valls au lendemain de sa virée algéroise d’une photo du présidant de la République au moment de sa réception dans sa résidence, ou encore la récente sortie de l’Elysée et l’honneur fait le 4 juillet dernier à la communauté harki soit la veille de la célébration par l’Algérie du 54ème anniversaire de l’Indépendance.

Des provocations auxquelles Alger a sitôt réagi prônant à chaque fois la qualité des relations entre les deux pays dont la primauté a toujours constitué le leitmotiv d’une coopération d’exception. Une aspiration, qui vient encore une fois d’être relevée par le message d’El-Mouradia.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter