Nationale

#TITRE

284

Lutte contre le sida : Moins de 500 nouvelles infections en Algérie

2 décembre 2017 | 19:42
Samir Mouloud

Le directeur d’Onusida en Algérie, Adel Zeddam, a indiqué hier au forum d’El Moudjahid que selon les données du laboratoire national de référence du sida, la cible nationale qui est de stabiliser le nombre de nouveaux cas diagnostiqués à moins de 800/an a été atteinte.

« Une baisse du nombre de nouveaux cas d’infection au VIH a été constatée », a tenu à préciser le directeur d’Onusida Algérie.

Zeddam a affirmé que grâce à une forte mobilisation des pouvoirs publics, l’Algérie a réussi à stabiliser l’épidémie du sida. Ce forum a connu également la participation de Eric Overvest, coordinateur résident du système des Nations Unies et résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Algérie, de Yamina Chekkar directrice régionale ONUSIDA pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, et Adel Zeddam, directeur de l’ONUSIDA- Algérie.

Estimant le nombre de nouveaux cas enregistrés chaque année entre 500 et 800, M. Zeddam a fait savoir que les chiffres actuels traduisent la tendance vers une stabilisation de l’épidémie, soulignant, cependant, l’importance de rester vigilants compte tenu de la persistance de comportements à risque.

« L’Algérie a toujours donné une priorité au traitement et à la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, et ce, dans le cadre de l’accès universel pour tous « , a soutenu Zeddam.

L’intervenant a saisi l’occasion pour passer en revue les différents axes ayant trait à la prise en charge du sida, indiquant que la priorité a été donnée au renforcement de la prise en charge globale de personnes vivant avec le VIH dans le cadre de l’accès aux soins. Il a souligné à cet égard l’existence de 15 centres de référence de prise en charge de l’infection au VIH répartis à travers le territoire national.

Pour sa part, Yamina Chekkar a mis en exergue la mobilisation totale du gouvernement et de l’ensemble des intervenants. Selon elle, le principal impact attendu de la mise en œuvre du plan national stratégique est la baisse significative de nouvelles infections et surtout l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Mme Chekkar a tenu, également, à rappeler la nécessité de conjuguer les efforts et de multiplier les actions de sensibilisation en direction de la population.

L’objectif est d’optimiser le processus de lutte contre le VIH en Algérie, surtout que notre pays a accompli des progrès indéniables en matière de lutte contre cette maladie, ayant permis de stabiliser sa prévalence à près de 0,1% de la population générale.

À ce sujet, l’interlocuteur a évoqué la nouvelle approche de l’Onusida qui projette de mettre fin à l’épidémie de sida dans le monde d’ici à 2030. Il s’agit du programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (Onusida) accéléré au cours des cinq prochaines années, permettant au monde de mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030.

Le nouvel ensemble de cibles qu’il faudrait atteindre d’ici à 2020 comprend la réalisation de l’objectif 90–90–90 : 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur séropositivité, 90% des personnes conscientes de leur séropositivité ont accès au traitement, et 90% des personnes sous traitement
atteignent des niveaux de VIH indétectables dans leur organisme.

En conclusion, Zeddam a réaffirmé l’engagement de l’Onusida à appuyer les pays dans leurs efforts pour l’éradication de cette épidémie planétaire en contribuant à la mise en œuvre des interventions clefs en direction de ceux qui en ont besoin.

Rappelons qu’Eric Overvest, le représentant du PNUD, a fait savoir que le processus de lutte contre le sida en Algérie s’est caractérisé par un engagement à l’échelle nationale et internationale.

Il a, dans ce contexte, évoqué les grands axes du plan national stratégique de lutte contre le VIH/Sida (2016-2020), qui a inscrit comme priorité la réduction des taux de mortalité et de transmission mère-enfant ainsi que celle des nouvelles infections.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter