Sports

#TITRE

324

Ligue 1 : Une entame alarmante

23 août 2016 | 19:29
S. S.

Un premier round entamé sur fond de violence et de contestations et c’est déjà l’alerte qui est tirée. Où va notre foot ? Ballou, Bola, appelez-le comme vous voulez.

Les feux sont directement passés aux rouges dés le coup de starter et il y a de quoi afficher toute son inquiétude et son désarroi pour une discipline devenue plus que jamais source de tous les maux.

La bête immonde est là, de retour à partir de Bologhine, là ou personne ne l’attendait, chez des Usmistes réputés pourtant depuis toujours pour leur sportivité exemplaire. Le virus s’est très vite malheureusement propagé le lendemain à Relizane pour un autre constat malheureux, inédit faut-il le signaler. 

Du pain sur la planche pour le président de la Ligue de football, Mahfoud Kerbadj, et ses différentes commissions. Celui-ci est appelé d’entrée à sévir pour remettre de l’ordre dans un milieu souillé. Nous ne saurons encore une fois et plus que jamais taire cette décision des instances « d’en haut » qui ont décidé du retrait des forces de police des Stades.

« Ils ont voulu l’embellir et ils l’ont aveuglé » comme le dit un proverbe du terroir. Ces décideurs ont la mémoire courte. Même en présence du service d’ordre, les incidents n’ont pas manqué et d’une gravité aveugle ces dernières saisons. Encore une fois les officiels vont faire semblant de bouger, mais force est de reconnaître que ça se limite à des paroles sans plus et pas d’actes.

Le dossier de la violence doit faire l’objet d’une profonde réflexion avec des décisions fermes à prendre. Outre ces scènes de violence qui ont marqué les esprits à Bologhine lors du match USM Alger –MO Béjaïa, fait marquant, est le non déroulement du match RCR-NAHD.

Une affaire qui n’avait pas lieu d’être si tout un chacun avait à Relizane rempli tout simplement sa mission. Les dirigeants du Rapid s’en prennent à la LFP, tandis que le président de cette structure réfute les accusations.

« Les dirigeants du Rapid sont des irresponsables et tant que la situation n’est pas apurée le RCR n’aura pas les licences de ses nouvelles recrues », a-t-il précisé. Ce qui signifie que le Rapid n’est pas prêt de démarrer. Le malheur des uns fait bien sûr le bonheur des autres.

C’est le cas de dire pour le Nasria qui a enregistré pour la circonstance trois points sans suer et prendre la tète du classement en compagnie de l’USMA, l’OM et le DRBT. Ce dernier a encore une fois fait preuve de beaucoup d’assiduité pour bien entamer sa saison en venant à bout de la JSS vice-championne de la saison écoulée. Dans le même registre des satisfactions on notera le baptême de feu réussi du nouveau promu l’O Médéa victorieux du CA Batna, l’autre néo locataire de la Ligue1.

Le classico, entre la JSK et le MCA annoncé comme l’affiche du jour a finalement laissé tout le monde sur sa faim. Idem pour les fans d’El Khedrra de Bel Abbés qui ont été tenu en échec chez eux par Essefra d’El Harrach. La montagne a accouché d’une souris également aux Annassers où le chabab local é été tenu au respect par les Hamraouas.

Ces clubs sont-ils surestimés où faut-il mettre ce ratage sur le compte de la pression ? Il faudrait attendre pour avoir une idée plus précise sur le niveau de ces deux clubs qui ne cachent pas leurs ambitions.

Le derby tant attendu de l’Est entre le CSC et l’ESS a été en revanche plus attractif avec quatre buts à la clé et un fair-play total svp ! Que peut nous réserver le second round ! Unissons nos prières pour que la bête immonde ne soit pas au rendez-vous et que le meilleur l’emporte sur tous les terrains à commencer pas ce premier match avancé à vendredi entre le NAHD et la JSK au stade du 20-août 55 (Alger). 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter