Nationale

#TITRE

606

Les touristes algériens choisissent les destinations « traditionnelles »

29 juillet 2017 | 18:11
Sofiane Abi

Les touristes algériens ne sont pas sollicités seulement pour leur nombre mais également pour leur pouvoir d’achat très apprécié en Tunisie, en Turquie, en France et au Maroc. Comme à chaque saison estivale, depuis quelques années, un rush de touristes algériens est enregistré pour le plus grand bonheur des différentes destinations étrangères telles que la Tunisie, la Turquie et le Maroc.

Pendant les vacances d’été de l’année dernière, 1,8 million de touristes algériens ont préféré la destination Tunisie, tandis que près de 800 000 d’entre eux ont choisi la Turquie.

Beaucoup moins ont opté pour le Maroc. Pour cette année, la Tunisie espère recevoir plus de deux millions de touristes algériens. C’est là le souhait exprimé par Nabil Bezyouche, chef de cabinet du ministère tunisien du Tourisme.

Devant la presse, le responsable tunisien a avoué l’importance des touristes algériens pour la Tunisie. Il a annoncé, dans ce cadre, des mesures pour favoriser leur venue, dont l’installation d’infrastructures aux postes frontières.

Ainsi, des salles d’attente, des aires de loisirs et des restaurants seront créés dans ces endroits, selon lui. Le chef de cabinet du ministère du Tourisme a également annoncé la préférence pour de nombreux touristes russes de la destination Tunisie .

« Ils sont 600 000 touristes russes à avoir choisi la Tunisie lors de la saison estivale 2016 », a-t-il indiqué, précisant que « ce rush a été favorisé par la mise de la Turquie sous embargo russe suite à la crise diplomatique entre ces deux pays après la destruction, par Ankara, d’un avion militaire russe qui bombardait les terroristes appartenant à Daech aux frontières de la Turquie avec la Syrie.

« Nous tenons à garder notre clientèle russe après la fin de la crise diplomatique opposant la Russie et la Turquie, mais la concurrence est rude puisque Ankara organise, même à perte, des séjours pour les Russes, et ce dans le but de reprendre sa clientèle », d’après le chef de cabinet du ministère tunisien du Tourisme.

C’est une « guerre touristique » qui oppose la Tunisie à la Turquie. Pour en revenir aux touristes algériens, ils font l’objet d’un intérêt particulier de la part de la Tunisie, non seulement pour leur nombre mais également pour leur pouvoir d’achat.

Quand les touristes algériens sauvaient la saison estivale en Tunisie

« Il ne faut pas oublier que les touristes algériens ont sauvé la saison estivale de la Tunisie quand notre pays était ciblé par les attentats terroristes », tient à préciser un responsable de l’université tunisienne des agences de voyages.

« Les touristes algériens ont afflué alors que d’autres pays déconseillaient à leurs ressortissants la destination Tunisie », a-t-il ajouté. Il demande à ce que son pays cible les touristes de pays dont les citoyens ont un important pouvoir d’achat. « Il faut que nous attirions les touristes ayant un pouvoir d’achat important, dont ceux des pays du Golfe et de l’Irak », selon lui.

Les touristes algériens, selon les cadres tunisiens, ont un important pouvoir d’achat, au même titre que ceux de l’Arabie saoudite. Par contre, « les touristes européens, et c’est connu, ont un pouvoir d’achat limité », souligne le responsable de l’université tunisienne des agences de voyages.

Selon lui, attirer les touristes algériens, ceux des pays du Golfe et ceux de la Russie est plus rentable pour l’économie tunisienne que d’opter pour les vacanciers européens.

Pour rappel, la Tunisie a été frappée par des attentats terroristes perpétrés par Daech dans, notamment, des infrastructures touristiques. La destination Tunisie avait alors été évitée par un grand nombre de touristes européens. Les Tunisiens reconnaissent que les touristes algériens ont sauvé la saison estivale en Tunisie.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter