Regionale

#TITRE

1287

Les touristes affluent à Annaba

22 mai 2016 | 21:42
Nabil Chaoui

Depuis deux semaines, les touristes affluent chaque jour à Annaba par dizaines, voire par centaines pour goûter au charme de la « coquette ».

Ces touristes sont de nationalités française, américaine, tunisienne et autres. Bien que plusieurs préparatifs soient encore en cours pour réussir l’ouverture de la saison estivale, la « Coquette » est déjà prête à 70% pour accueillir ses hôtes : grands hôtels réaménagés, contrôles rigoureux de tous les restaurants touristiques, propreté à travers les plages, plans sécuritaires à travers l’ensemble des communes de la wilaya, transport sécurisé et rapide à travers les quatre coins, même tard dans la nuit. Annaba, ville moderne, d’accès rapide et disposant de toutes les infrastructures de base, dispose de nombreuses richesses tant au plan des ressources naturelles que du patrimoine culturel.

Elle est dotée d’un aéroport international, d’un complexe portuaire de dimension internationale et d’un terminal à conteneurs, classé au 3ème rang à l’échelle nationale (tonnage marchandises) ; elle possède également un réseau ferroviaire considéré comme le plus dense en Algérie. Son réseau routier n’en est pas moins important et lui permet des liaisons très rapides avec toutes les wilayas environnantes.

Enfin, au volet énergétique, les investissements qui ont été consentis au cours des 10 dernières années lui permettent de répondre très largement à la demande, grâce notamment à une centrale thermique d’une capacité de 175 MW et à un réseau de transport d’énergie électrique haute tension long de près de 2 600km.

Au plan de l’infrastructure hôtelière, la wilaya dispose de 45 établissements de différentes catégories, mais avec un total de 3 400 lits seulement, elle est loin de répondre à la demande et surtout en période estivale.

Avec ses 80 km de côte, son littoral et sa corniche, Annaba est aussi une station balnéaire de plus en plus recherchée par les amoureux d’un tourisme qui allie les plaisirs de la mer à ceux de la montagne. L’antique Hippone, avec une superficie de plus de 1 500 km2, possède en effet un paysage fait de monts et de plaines, à nul autre pareil et propice à de nombreuses découvertes.

Le littoral de la wilaya d’Annaba, très poissonneux (production annuelle de 10 000 tonnes), permet également de développer une industrie halieutique de plus en plus importante, et ce, grâce aux unités de stockage et aux installations frigorifiques qui y ont été développées.

De plus, tout un ensemble de petites entreprises spécialisées s’est créé autour de ce secteur pour le pourvoir en production et matériel de qualité.

Ville industrielle par excellence au vu de ses richesses minières, Annaba offre de nombreuses opportunités d’investissement, non seulement en sidérurgie et en métallurgie, mais aussi dans le secteur de la mécanique industrielle, de l’électricité, de l’électronique et de la chimie. Ceci bien sûr sans oublier l’ingénierie informatique. Mais Annaba reste avant tout une ville, une région à vocation agropastorale.

Grâce à une bonne pluviométrie et aux importantes ressources hydrauliques qu’elle recèle, elle offre un caractère privilégié au développement de ce secteur et plus particulièrement dans le créneau de l’agroalimentaire. Produits céréaliers, laits et dérivés, huiles et graisses végétales, conditionnement et transformation de fruits et légumes, surgélation…

Les opportunités d’investissement y sont certaines. Et la liste n’est pas exhaustive. Wilaya en plein renouveau, Annaba reste attrayante pour tout ce qui est de l’artisanat, des technologies de l’information et de la communication, des services et tout ce qui a trait à l’entretien de la ville et de son cadre de vie.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter