Monde

#TITRE

527

Les terroristes du Front al-Nosra reprennent leurs tirs à Alep

10 juin 2016 | 17:45
Djamel Zerrouk

Profitant du régime de cessez-le-feu instauré en Syrie, les djihadistes du Front al-Nosra ont pilonné la ville d’Alep au mortier, tuant un enfant et blessant plusieurs adultes.

Les terroristes du Front al-Nosra ont pilonné au mortier le village de Handrat et le quartier de Cheikh Maksoud à Alep, faisant une victime, un enfant, et blessant huit autres personnes, annonce un porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. « Cette nuit, les terroristes du Front al-Nosra ont ouvert le feu au mortier sur le village de Handrat et le quartier de Cheikh Maksoud.

Les tirs ont causé la mort d’un enfant et blessé huit civils, endommageant cinq maisons d’habitations », a indiqué le porte-parole. Selon lui, profitant du régime de cessez-le-feu et de la proximité des régions contrôlées par la prétendue « opposition modérée »,

Al Nosra avait regroupé leur contingent, refait le plein de munitions et relancé les combats. « Les terroristes ont attaqué les positions des forces gouvernementales et des milices populaires en utilisant des armes légères, des lance-roquettes, des canons antiaériens et des mortiers. Les attaques ont duré plus de trois heures et n’ont cessé qu’à l’aube. Les terroristes ont subi des pertes », a-t-il déclaré.

Le week-end dernier, le Front al-Nosra a tenté à deux reprises de déclencher une offensive dans la région d’Alep, mais il s’est heurté à l’armée syrienne qui a pu repousser tous les assauts. Devant cet échec, les terroristes ont commencé à pilonner des quartiers résidentiels de la province. En Syrie, les hostilités se poursuivent malgré le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, et le cessez-le-feu.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu.

Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes se poursuivent. La République arabe de Syrie fait face depuis plus de quatre ans d’une guerre d’agression terroriste qu’aucun pays au monde n’avait connue dans l’histoire de l’Humanité. Les terroristes proviennent d’une centaine de pays. Financés et entrainés par la Turquie, la Jordanie et les pays du Golfe, les terroristes sont responsables de la mort de 300 000 syriens. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter