Articles similaires

Nationale

#TITRE

313

Les retardataires de moins d’une demi-heure autorisés

10 juin 2018 | 01:46
Benghabritbac2018 Lynda Louifi

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a décidé d’autoriser les candidats au baccalauréat qui arriveraient en retard de moins d’une demi-heure à passer cet examen prévu à partir du 20 juin.

Cette mesure d’exception prise cette année par la ministre de l’Education nationale vise à éviter une nouvelle session du bac, selon une source du ministère. En effet, les portes des centres d’examens seront fermées à 8 heures, mais les retardataires peuvent y accéder à condition qu’ils arrivent avant la distribution des copies d’examen, explique cette même source. Sinon ils seront exclus, avertit la ministre. D’autre part, dans une nouvelle procédure visant à ne pas perturber les candidats et à empêcher toute tentative de dissémination sur les réseaux sociaux, le ministère de l’Education nationale interdit l’introduction des téléphones portables aux enseignants, aux gardiens, aux candidats, aux superviseurs. Seul le chef de centre sera autorisé à utiliser son téléphone. Il faut rappeler que 10 000 candidats au baccalauréat ont raté leur examen l’année dernière pour cause de retard. Il est à signaler que la ministre de l’Education nationale a informé les partenaires sociaux du secteur de l’éducation, au cours d’une réunion organisée la semaine dernière en présence de cadres de l’administration centrale, que le gouvernement a approuvé la décision de bloquer Facebook la première heure de chaque épreuve au cours de l’examen du baccalauréat, afin d’éviter toute tentative de publication des questions sur les réseaux sociaux et de perturber les candidats.

Dans un communiqué rendu public sur la page officielle du réseau social Facebook de son ministère, au terme de la réunion avec les partenaires sociaux du secteur, la ministre a mis en avant la mobilisation et la solidarité du gouvernement, soulignant que toutes les conditions sont réunies pour assurer le bon déroulement et la sécurisation de cet examen. Cette solidarité de la part du gouvernement « doit être accompagnée d’une mobilisation de la communauté éducative en faisant preuve de vigilance et en assumant sa responsabilité dans le but de réussir cette épreuve et de préserver sa crédibilité », a-t-elle ajouté. A ce propos, Mme Benghebrit a appelé les parents d’élèves à sensibiliser leurs enfants aux sanctions prévues à l’encontre des fraudeurs et à les prémunir contre des réseaux sociaux qui tendent à les déconcentrer avec des faux sujets.

Dans ce sillage, la ministre a rappelé à la communauté de l’éducation la nécessité de « conjuguer les efforts et de faire preuve de vigilance et de responsabilité durant cet examen important ». Elle a réaffirmé, par ailleurs, son attachement constant à la coordination et à la concertation avec le partenaire social en vue d’améliorer la situation du secteur dans tous ses aspects. Elle a relevé « l’intérêt capital » qu’accorde l’Etat au secteur de l’éducation nationale, et ce, en dépit de « la situation financière actuelle », a-t-elle dit, citant à ce propos le dégel des projets du secteur dans plusieurs wilayas et la poursuite du recrutement des enseignants et des administrateurs, outre la mise en œuvre du décret 14-266. Cet intérêt et ce soutien exigent de la communauté éducative des résultats dans le respect des lois et réglementations régissant le secteur de l’éducation nationale.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter