Regionale

#TITRE

852

Les responsables locaux de TAJ appellent au bon sens

21 mai 2016 | 20:39
N. B.


Le bureau local de TAJ tire la sonnette d’alarme au sujet de la gestion des déchets ménagers à Béjaïa. Des déchets qui s’accumulent dans tous les coins de la rue depuis la fermeture de la décharge de Boulimat et le blocage du Centre d’enfouissement technique de Sidi Boudrahem par des villageois de Oued Ghir, lesquels réclament sa délocalisation ou sa mise à niveau de façon à mettre fin aux émanations néfastes des produits qui émanent de ces activités. 


C’est là une situation qui préoccupe au plus haut point les habitants de Béjaïa, à l’instar des représentations locales des partis politiques.


C’est justement dans ce sens que le bureau de wilaya du Rassemblement Espoir de l’Algérie (TAJ Béjaïa) de Amar Ghoul, installé récemment, appelle toutes les parties concernées à la raison afin de trouver une solution à ce véritable souci.


« Conscient de la gravité de la situation, le bureau de wilaya du Rassemblement Espoir de l’Algérie (TAJ Béjaïa) demande à toutes les parties concernées (administration, citoyens et assemblées élues) de mettre de côté leurs différends et de concentrer leurs efforts sur cette problématique pour trouver une solution et éviter à la ville de Béjaïa et à sa population un destin catastrophique et peu enviable », lit-on dans le communiqué.


Pour les responsables locaux du bureau du TAJ à Béjaïa, « la situation n’est plus supportable. La ville de Yemma Gouraya étouffe sous le poids des déchets ménagers ».


Et d’ajouter : « Depuis la fermeture de la décharge publique de Boulimat et la controverse autour du Centre d’enfouissement technique de Sidi Boudrahem », Béjaïa croule sous les déchets et son image est écornée.


La situation risque de s’aggraver si une solution n’est pas trouvée avant le mois de ramadhan et la saison des grandes chaleurs. « La situation peut se compliquer et provoquer un risque majeur pour la santé publique », soulignent les rédacteurs du communiqué, qui alertent à ce sujet en affirmant que « l’heure est grave et la responsabilité est partagée ». Pour les dirigeants du bureau local de TAJ, il faut privilégier l’intérêt de tous.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter