Articles similaires

Nationale

#TITRE

587

Les paramédicaux en grève illimitée à partir du 5 février

27 janvier 2018 | 22:01


Les paramédicaux ne semblent pas prêts à lâcher du lest.
Le Conseil national du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) a décidé d’entamer une grève nationale illimitée à partir du 5 février.


En dépit de la paralysie totale ou partielle des activités dans les structures sanitaires, durant les trois jours de grève, un service minimum a été assuré. Les paramédicaux ont décidé d’aller vers une grève illimitée pour faire valoir leurs revendications.
« Après débat, le Conseil national dénonce la mauvaise volonté de la tutelle et déplore l’absence de la moindre lueur palpable venant satisfaire, aussi peu soit-il, nos revendications », indique un communiqué du syndicat.
A cet effet, le Conseil national du SAP dit avoir « toutes les raisons de croire que le chemin de protestation est le seul moyen de dénouement de la situation ». Il décide donc d’une « grève nationale illimitée à partir du lundi 5 février 2018 ».
« Le Conseil national mandate le bureau national à l’effet de prendre toutes les décisions qu’il juge nécessaire pour les suites éventuelles du mouvement de protestation et appelle la corporation paramédicale à une forte mobilisation et à s’éveiller à toute provocation », conclut le communiqué. Pour rappel, la grève cyclique des paramédicaux a été déclarée, le 23 janvier dernier, comme étant « illégale » par la justice, ce qui a obligé le syndicat à la suspendre.
« Statuant en référé, le tribunal administratif d’Alger a prononcé ce lundi l’illégalité de la grève cyclique initiée par le Syndicat algérien des paramédicaux », selon un communiqué du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
Le communiqué a ajouté que l’administration est « tenue de respecter les dispositions juridiques régissant les relations de travail et celles du statut général de la Fonction publique ».
Le SAP a réitéré son attachement à sa plate-forme de revendications, relative à l’application effective des acquis du statut particulier, à savoir « le rattachement de la formation paramédicale à l’enseignement supérieur (formation LMD), le respect du cahier des charges du ministère de tutelle et le respect des amendements apportés au statut, notamment le volet se rapportant au plan de progression de carrière ».
Il réclame également « l’application des bonifications des postes supérieurs, telles que régies par les dispositions du décret exécutif portant promulgation du statut particulier de la corporation paramédicale, la revalorisation des gardes payantes et le règlement définitif des situations des cadres syndicaux sanctionnés abusivement ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter