Opinions

#TITRE

6100

Les migrants de l’élite

27 septembre 2015 | 19:58
N. M.

Le débat européen sur l’accueil des réfugiés a pris un tournant dangereux mêlant le racisme général à la xénophobie ambiante. Ainsi, malgré le réalisme de dirigeants conscients des besoins démographiques du vieux continent, les politiciens de tous bords n’hésitent pas à stigmatiser les migrants en leur accordant, pour les plus accueillants, une pitié indécente et pour les autres un mur de haine.

Or, sans spéculer sur des statistiques qui n’ont pour l’instant jamais été rendues publiques, une appréhension sérieuse du phénomène migratoire en provenance de Syrie, notamment, et c’est aussi valable pour l’Irak, peut prouver que les candidats au voyage vers l’Occident n’ont rien à voir avec le profil inquiétant de l’islamiste dangereux qui transporte du « daeshisme » dans ses baluchons.

Au contraire, ces femmes et ces hommes qui fuient la guerre civile, exposant pour certains leurs enfants aux risques du périple, sont souvent des personnes appartenant à une élite qui refuse la fatalité du déchirement et de la violence dans leur pays.

Des objecteurs de conscience qui ont préféré partir plutôt que de participer à la destruction de leur nation. Ils ont pu payer les frais exorbitants de la traversée clandestine vers les portes orientales de l’Europe.

Sans illusion ni misérabilisme, parce que la plupart de ces personnes en exil connaissent à l’avance le sort qui leur sera réservé une fois arrivées à destination. Il n’y a qu’à écouter le témoignage, traduit correctement, de ces arabes bons anglophones pour se faire une idée de leur niveau d’instruction et de leur perspicacité dans l’analyse qu’ils font de leur situation.

C’est une élite qui s’offre une fois de plus à ces pays dont la politique extérieure n’est pas sans responsabilité directe dans la tragédie qui frappe la Syrie, l’Irak ou l’Afghanistan.

C’est pourquoi, au lieu de délirer au sujet de masses islamistes qui envahiraient les terres judéo-chrétiennes, les citoyens européens devraient demander des comptes à leur appareil diplomatique qui a sciemment provoqué le chaos. Ils n’auront qu’à chercher sur Internet les mises en garde de l’Algérie pour dénoncer leurs dirigeants criminels qui ont jeté ces millions de migrants sur les routes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter