Monde

#TITRE

290

Les médias mainstream à l’aube du G20

7 juillet 2017 | 20:53
Rédaction JI

Les 7 et 8 juillet prochains, le G20 se réunit à Hambourg et les médias bruissent de rumeurs, spéculations et prédictions sur la teneur des échanges entre les dirigeants des pays les plus puissants du monde. Sputnik vous offre un tour d’horizon des prévisions des médias français et mondiaux sur ce sommet.

Le sommet du G20 qui s’ouvrira le 7 juillet à Hambourg est l’un des évènements les plus attendus de la scène politique internationale et ce n’est un secret pour personne que la rencontre Poutine-Trump, tant anticipée par le monde politique et médiatique, à la faveur de nos confrères, qui spéculent à longueur de colonnes sur cet échange… au sommet.

« Entre Donald Trump et Vladimir Poutine, l’heure des comptes a sonné » : c’est sur cette note sinistre que la rencontre imminente est décrite par Le Monde.

Lors de leur première réunion, les deux politiques pourront enfin se mesurer, écrit le journal, qui ajoute que le contexte actuel plutôt chargé, aggravé par les récents tirs nord-coréens, « contraignent le Président américain à chercher des alliés ». Ni sa visite en Pologne, ni une réunion prévue avec Xi Jinping, n’aura une aussi grande importance pour M.Trump que la rencontre avec Vladimir Poutine.

Le journal Libération s’attend de son côté à une réunion compliquée en raison de l’arrivée de Donald Trump et des manifestants qui promettent « l’enfer » autour du lieu de l’événement.

« Divergences sur la lutte contre le changement climatique, le libre-échange, première rencontre entre les présidents américain et russe dans un contexte pesant, tensions américano-chinoises, frictions Allemagne-Turquie, rarement les sujets de contentieux ont été aussi nombreux pour une réunion internationale de ce type », écrit le journal. Outre les prévisions, bon nombre de médias se posent la même question : une discussion sur la prétendue ingérence des Russes dans les élections américaines a-t-elle eu lieu ?

La visite du Président chinois en Allemagne a également augmenté le nombre de spéculations sur fond du G20. Pour Le Figaro, les pandas de diplomatie offerts par la Chine à Berlin témoignent ainsi du rapprochement germano-chinois car « derrière les sourires et le symbole, il est bien question de politique ».

« En mettant en scène un rapprochement entre Berlin et Pékin, Angela Merkel adresse aussi un message à Donald Trump, qu’elle doit rencontrer jeudi à Hambourg », insiste le journal, tout en précisant que « la chancelière se fait peu d’illusions sur les possibilités d’un consensus au G20 ». En outre, les médias donnent une place particulière à la situation autour du retrait des États-Unis de l’accord sur le climat.

Selon Libération, « l’enjeu du sommet du G20 de Hambourg sera, pour le climat, d’éviter tout nouveau recul en s’assurant que les autres grands pollueurs réaffirment clairement leur adhésion à ce pacte ». Le Journal de Montréal a de son côté défini trois sources de tension susceptibles de réchauffer le sommet : climat, tensions bilatérales et manifestations.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter