Nationale

#TITRE

168

Les médecins résidents menacent de paralyser les hôpitaux

19 décembre 2017 | 20:53
Z. M.

En débrayage depuis trois jours les médecins résidents durcissent le ton en menaçant d’entamer une grève illimitée face à l’attitude « négative du ministère de la Santé qui continue de « faire la sourde oreille ».

Dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux par le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), les protestataires n’écartent pas le recours à une grève illimitée pour faire valoir leurs droits.

Ils s’insurgent contre « le caractère obligatoire » du service civil imposé à tous les médecins spécialistes au terme de leur cursus universitaire.

Ils contestent également les conditions de travail « déplorables » dans lesquelles ils exercent ainsi que le manque d’encadrement pédagogique et leur statut « ambigu » au sein des structures hospitalières.

Une rencontre a eu lieu entre le ministre Mokhtar Hasbellaoui et les délégués des résidents au siège de son département en octobre dernier, au terme de laquelle il a promis d’étudier leur revendication.

Deux semaine plus tard, le ministre émet un communiqué de presse par lequel il annonce l’installation d’une commission mixte santé-enseignement supérieur pour étudier les revendications « pédagogiques » et « les conditions de déroulement du résidanat », afin d’aboutir à des solutions adaptées ».

« Mais depuis il n’y a eu aucune suite », regrette une résidente réanimatrice anesthésistes au CHU Mustapha Pacha.

Du côté de leur deuxième tutelle, le ministère de l’Enseignement supérieur, qui a reçu des délégués de la Camra, a exprimé sa volonté de compléter leur statut en définissant clairement leur responsabilité. « Le texte devrait permettre de consacrer le droit du médecin résident de refuser les heures de garde supplémentaires sans encadrement et de bénéficier du repos de sécurité », explique-t-on.

Dans les normes en vigueur, les médecins résidents ne devraient pas cumuler plus de 8 gardes par mois, mais en réalité ils dépassent fréquemment ce seuil sans être rémunérés en contrepartie, selon cette réanimatrice anesthésiste.

« Souvent, on se retrouve sur la liste des médecins concernés par la garde et on est obligé de venir travailler même si on a déjà fait 8 gardes », a-t-elle affirmé en soulignant les conséquences négatives de ce cumul sur la qualité et le rendement.

Les résidents dénoncent le fait qu’ils soient obligés d’exercer au sein des hôpitaux sans répit, même durant la période qui précède leurs examens.

Le ministère a annoncé aux représentants du Camra l’installation d’une « cellule de surveillance de la réalisation des objectifs pédagogiques qui sera chargée de recueillir les doléances des résidents.

La cellule sera composée de professeurs et de représentants du ministère de l’Enseignent supérieur. Pour rappel, les médecins résidents ont entamé une grève cyclique de deux jours par semaine depuis plus d’un mois. En tête de leurs revendications, l’abrogation du caractère obligatoire du service civil en vigueur depuis 1984.

Une revendication qui date de 2011 mais qui n’a toujours pas trouvé écho auprès de la tutelle, qui promet des mesures incitatives pour améliorer les conditions de travail des médecins résidents dans les zones reculées sans pour autant abolir le service civil.

« On n’arrive même pas à améliorer les structures et les moyens de prise en charge au niveau des grandes villes ; alors dans le Sud et les Hauts Plateaux la situation est plus désastreuse », regrette un jeune résident.

Les futurs médecins spécialistes portent des revendications qui relèvent des prérogatives du ministère de la Santé et de l’Enseignement supérieur, mais aussi de celles du ministère de la Défense nationale, auquel ils demandent de les faire bénéficier d’une dispense du service militaire au même titre que les jeunes nés entre 1985 et 1987, et l’abrogation des notes internes du MDN qui excluent le corps médical des demandes de dispense pour cause médicale ou en tant que soutien de famille.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter