Culture

#TITRE

549

Restauration des maisons Hassan Pacha, Bouhired, Bachtarzi et Djamaa El Barani

7 septembre 2016 | 19:13
R. C


Pour la restauration de sites de la Casbah d’Alger, les services de la wilaya d’Alger ont consacré une enveloppe financière d’un milliard de dinars.

La réalisation de quatre projets de restauration de la Casbah d’Alger, soit les maisons de Hassan Pacha, de la moudjahida Djamila Bouhired, du défunt artiste Mahieddine Bachtarzi et El Djamaa El Barani, situé au cœur de la Citadelle d’Alger, sera assurée par une enveloppe d’un milliard DA, selon le directeur des équipements publics de la wilaya d’Alger, M. Berkoune Mohamed, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.


Pour l’heure, la même source indique que les bureaux d’études et d’entrepreneuriat, chargés de réaliser les travaux de cette restauration, sont installés. Ils effectueront le lancement des travaux axés actuellement sur l’évaluation de l’état de ces maisons, particulièrement celle de Djamila Bouhired.


Quant à l’opération d’évaluation, elle est également inhérente à plusieurs maisonnettes adjacentes et El Djamaa El Barani, ce qui permettra de définir la qualité des travaux à entreprendre, selon Berkoune Mohamed qui n’a pas sans mentionné les délais.


El Djamaa El Barani (mosquée datant de 1653) et deux maisonnettes mitoyennes concernés par l’opération d’aménagement occupent une superficie de 1200 m², la maison de Djamila Bouhired et trois autres maisonnettes avoisinantes 2800 m², celle de Hassan Pacha occupe à elle seule 3000 m² de superficie.


Cette présente opération sera ultérieurement suivie par une vaste opération de restauration inscrite au titre du transfert du dossier de restauration et d’aménagement de la Casbah du ministère de la Culture aux services de la wilaya d’Alger comme annoncé récemment par le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi.


La direction des équipements publics de la wilaya d’Alger supervisera l’opération de restauration de la Casbah, conformément à la décision de transfert, avec une enveloppe financière de 18 milliards de dinars, selon Berkoune Mohamed. Une opération qui touchera dans une première étape la Citadelle d’Alger et le lancement des études de restauration des bâtisses de la basse Casbah. 


Le ministre de la Culture a annoncé récemment que la wilaya d’Alger se chargera de la gestion du dossier de restauration et de réhabilitation de la Casbah d’Alger qui était auparavant sous la tutelle de son département ministériel. Berkoune Mohamed a fait savoir que le ministère continuera à assurer le soutien et le suivi technique de cette opération par le biais de l’agence chargée de la réalisation des grands projets culturels.


De son côté, la wilaya prendra en charge la gestion du dossier du patrimoine matériel, conformément au plan permanent de sauvegarde de la Casbah d’Alger adopté par le gouvernement en 2012.


Le secteur sauvegardé de la Casbah d’Alger s’étend sur une superficie de 105 hectares, il comprend plusieurs édifices comme la Citadelle, les palais, le Bastion 23. Classée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, la Casbah est un secteur protégé auquel une enveloppe financière de 90 milliards de dinars sera allouée dont 24 milliards seront dégagés en 2013. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter