Nationale

#TITRE

212

Les lycéens de Béjaïa demandent le report des examens

13 décembre 2017 | 20:55
N. B.

Un vent de mécontentement a traversé hier de nombreux établissements de la wilaya de Béjaïa suite à la décision des chefs de certains établissements et des sections syndicales d’entamer dès hier les examens du premier trimestre.

Après le gel par le CNAPESTE de sa grève qui a duré plus de deux semaines, des lycéens et collégiens de plusieurs communes de la wilaya, notamment de Béjaïa (El-Hammadia), d’Akbou et d’El Kseur, ont rejeté hier le planning des examens du premier trimestre et refusé de composer. 

Au lycée El- Hammadia, des élèves ont fermé l’établissement devant lequel ils ont observé un rassemblement, alors que certains ont rejoint la direction de l’éducation.

Des élèves estiment qu’il est nécessaire de « rattraper » le retard accusé dans l’avancement des programmes avant de passer aux examens. Ils demandent clairement « le report des examens et leur programmation après les vacances d’hiver ». Un lycéen estime que les élèves ont été « abandonnés pendant plus 15 jours et maintenant on se rappelle d’eux ».

Les grévistes rappellent que même les devoirs ou partiels n’ont pas été tenus et trouvent anormal de passer directement aux examens.

Des centaines d’élèves se sont massés devant la direction de l’éducation munis de leurs cartables. Une délégation sera vite reçue par les responsables de la tutelle dans une tentative de calmer les esprits et d’apporter les réponses nécessaires aux revendications des élèves.

« Nous avons effectivement reçu un groupe de lycéens auxquels nous avons expliqué que l’organisation des examens dépend des commissions locales au niveau des établissements, qui se doivent d’étudier tous les cas en fonction du retard que connaît chaque lycée et collège.

Nous avons rassuré les élèves sur le droit de prendre part à la décision pour une meilleure organisation qui va satisfaire toute le monde », indiquait hier un responsable à la direction de l’éducation. Il faut noter que chaque établissement est concerné d’une manière différente et que certains établissements ont déjà fini d’organiser les examens.

Des plannings doivent être établis de manière à satisfaire toutes les parties, estime-t-on. La situation s’est enfin calmée dans l’après-midi, alors que dans la matinée on a frôlé des scènes de violence devant la direction de l’éducation où la tension est montée de plusieurs crans.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter