Nationale

#TITRE

254

Les joyaux du patrimoine

29 août 2016 | 20:06
Kamel Cheriti

De nombreux artisans venus de diverses régions d’Algérie ont exposé leurs produits au Bastion 23, et ce quatre jours durant, de vendredi dernier jusqu’à hier.

C’est un vaste panorama des joyaux de notre patrimoine, exposés dans un lieu approprié, le Bastion 23, Palais des Raïs, un vestige du glorieux passé architectural de notre pays. Ils sont de Médéa, de Tipasa, de Tizi Ouzou et aussi d’Alger, avec une ambition commune, la passion du patrimoine.

Rachid est de Médéa. Il est commerçant dans la vie active mais sa raison de vivre consiste à collectionner des œuvres anciennes respirant et témoignant du talent et de l’art ancestral des aïeux de sa région.

« Nos ancêtres vivaient en harmonie avec la nature. Tous leurs produits sont faits de matériaux naturels adaptés à nos coutumes et traditions, contrastants avec les produits industriels d’aujourd’hui, impersonnels et sans âme », explique Rachid qui ajoute : « Nos anciens vivaient ainsi une existence équilibrée, tempérée par un environnement sain, conforme à leur personnalité, au contraire d’aujourd’hui où l’être humain est dénaturé par l’usage de produits qui lui sont étrangers. »

Dans cet esprit, Rachid expose des ustensiles de cuisine, ainsi que des objets pour faire du pain, dont l’âge dépasse les cent ans et encore en bon état de marche. Il présente aussi un tapis ancien de la région de Médéa dont la durée semble éternelle, étant donné le travail parfait de l’artisan qui l’a confectionné.

Rachid expose également une foule de joyaux du patrimoine qu’il collectionne avec soin. Ces joyaux du patrimoine se retrouvent chez Merzouka Taleb des ateliers Lehna de Tizi Ouzou. Ses ateliers se spécialisent dans la confection de costumes et tenues kabyles, tout en décorant admirablement des supports en s’inspirant de l’art du patrimoine des monts du Djurdjura.

Radia, elle, est de Tipasa. Son art se définit par la finesse et la délicatesse. Son inspiration est influencée par le patrimoine culturel de sa région. Radia décore des objets d’usage courant et aussi des parures qui embellissent celles qui les portent.

Cette jeune talentueuse artiste vit de son art, elle qui est universitaire, diplômée en économie de l’université de Blida. Narimane est d’Alger. Elle crée des bijoux dans le style du patrimoine avec une spécialisation dans les colliers de perles. « Je fais de la décoration sur tout support », tient-elle à préciser.

Bahia, de la Casbah d’Alger, est versée dans la décoration sur poterie, élargissant et approfondissant sur ce support les sources impérissables de notre patrimoine artistique. En ces derniers jours de vacances d’été, une visite s’impose dans ces espaces ouverts du Bastion 23 et on ne pourrait manquer une telle manifestation qui est un motif de fierté sur le savoir^-faire et l’habileté de nos ingénieux artisans, anciens et ceux de la nouvelle génération, dignes héritiers et continuateurs de la vie de notre patrimoine.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter