Nationale

#TITRE

245

Les contractuels en colère

10 juillet 2016 | 19:31
Lynda Louifi

Le taux de réussite des contractuels dans le concours de recrutement de plus de 28 000 enseignants, est loin de mettre fin au conflit qui les a opposés durant plusieurs mois au ministère de tutelle. Le problème est loin d’être réglé et le bras de fer persiste encore.

Les enseignants contractuels ne décolèrent pas après l’annonce des résultats finaux du concours de recrutement des enseignants dans les trois paliers de l’éducation nationale.

Et pour cause, la majorité des enseignants contractuels n’ont pas pu arracher des postes. Pour marquer leur mécontentement, ils ont organisé, hier, des rassemblements devant les locaux des directions de l’éducation dans toutes les wilayas du pays.

Ces actions seront suivies par un rassemblement national, le 13 du mois en cours, devant l’annexe du ministère de l’Education nationale à Alger. L’appel à cette action a été lancé le premier du mois en cours lors d’une réunion d’urgence tenue le 30 juin par les responsables du Comité national des enseignants contractuels.

Dans un communiqué rendu public, le comité des contractuels n’épargne pas la possibilité d’introduire des recours et exige la régularisation de la situation financière de tous les contractuels.

Cette action de protestation se veut une réponse aux « irrégularités constatées lors de l’examen de l’écrit organisé le mois de mai dernier et lors de la confection des listes des candidats reçus « , selon le communiqué. A travers cette action, les contractuels déplorent la non prise en charge des années d’expérience dans le calcul des notes, et ce contrairement à ce qui a été promis par la ministre du secteur.

Les initiateurs du mouvement veulent aussi contester les pratiques non transparentes dans la correction des feuilles d’examens. En effet, ils estiment « injuste » que la copie d’examen soit corrigée par un seul enseignant.

Ils réclament, en effet, les mêmes méthodes celles du bac. Ils dénoncent également l’absence du barème dans l’affiche des résultats. En effet, aucun candidat ne sait combien il a obtenu. Cela est valable aussi bien pour les admis que pour les ajournés. Ils réclament par la même occasion, la création d’un mécanisme de recours.

Le Comité national des enseignants contractuels demande aussi le renouvellement automatique des contrats de travail pour les enseignants contractuels non admis au concours de recrutement, le versement de tous les salaires.
Le Comité national des enseignants contractuels adresse une demande d’audience à la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit.

A noter que148 689 candidats ont participé aux épreuves de l’oral qui se sont déroulées au début de ce mois, après leur réussite à celles de l’écrit tenues le 30 avril dernier. Plus de 677 000 candidats ont postulé à ce concours.

Il convient de rappeler que le comité des enseignants contractuels a réitéré sa plateforme de revendications concernant l’intégration de ces enseignants n’ayant pas réussi au concours. L’intégration sans condition dans des postes permanents a toujours été la revendication principale portée par ce comité.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter