Articles similaires

Nationale

#TITRE

983

Pour un cartable moins lourd

4 septembre 2018 | 17:42


A chaque rentrée scolaire, le problème du poids du cartable se pose sans que rien ne semble évoluer sur le sujet. La ministre de l’Education nationale vient d’annoncer une série de mesures dans ce sens. Le poids du cartable sera désormais plus léger de 2 à 4 kg.


Le ministère de Benghebrit sera-t-il en mesure d’assurer la bonne application de cette circulaire ? C’est la question que posent les professionnels de la santé, les parents d’élèves et même les enseignants, qui s’alarment chaque année du poids excessif des cartables des écoliers. Le sujet est donc à prendre très au sérieux, le poids du cartable étant l’un des éléments majeurs contribuant au mal de dos chez les enfants et adolescents. Les enfants en âge scolaire sont en pleine croissance et c’est en cette période que leur colonne vertébrale peut être affectée. Selon le Dr. Yacine Bouanem, chirurgien orthopédiste, la déformation de la colonne vertébrale peut évoluer chez de nombreuses personnes et devenir, par la suite, une scoliose dorsale à cause du poids que subit quotidiennement l’enfant.


La règle du 10 %


A partir de la rentrée, une seule règle à garder en tête : diviser le poids de votre enfant par 10. Ce sera la charge maximale qu’il devrait porter. 10 % du poids du corps, c’est le poids maximal que devrait faire un cartable pour être confortablement manipulable et sans danger pour la colonne vertébrale. Cela représente 2,5 kg pour un enfant de 7 ans qui pèse 25 kilos, 3,3 kg pour un enfant de 11 ans. « Normalement, le poids du sac à dos ne devrait pas dépasser 10% du poids de l’enfant », souligne le Dr. Yacine Bouanem, précisant que le cartable doit être porté sur les deux épaules avec de larges bretelles bien réglées pour que le sac soit bien assez haut dans le dos, pour empêcher l’enfant de se pencher vers l’avant. Pour ne pas subir les contraintes d’un tel fardeau, il préconise d’utiliser les cartables à roulettes, « à condition que lui aussi ne dépasse pas 10 à 15% du poids de l’enfant », a-t-il prévenu.


Le désarroi des parents


Kamel, père de deux garçons et d’une fille, tous scolarisées, se plaint du poids du cartable. « Chaque jour, je ressens la souffrance de mes enfants. Chaque matin, j’ai mal à la place de mes enfants contraints de trimballer des cartables remplis d’affaires », se désole-t-il. « Pourquoi ne pas utiliser un livre par table. Les enfants s’arrangeront entre eux pour se relayer. Les élèves le ramèneront tour à tour, évitant ainsi de tout prendre la matinée et l’après-midi. Trimballer ainsi ses livres matin et soir est fatigant » fait-il remarquer.


Djamila nous parlera de son fils confronté au même problème. « L’année passée, mon fils de 13 ans se plaignait du poids du cartable », dira-t-elle. « Il ne s’agit pas uniquement de livres mais certains enseignants exigent 2 à 3 cahiers volumineux de plus 200 pages parfois pour une seule matinée. » « J’ai essayé de l’aider à plusieurs reprises et je vous assure que j’ai eu des difficultés à soulever le cartable » déplore la dame. « Le ministère de l’Education nationale peut contribuer à l’installation, de casiers dans les classes de cours. Ils permettront aux écoliers de ranger leurs affaires personnelles. Cela permettra à l’ensemble des écoliers de laisser à l’école leurs cartables à midi pour diminuer leurs souffrances », a-t-elle proposé. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter