Articles similaires

Nationale

#TITRE

183

Les avocats d’Alger menacent de boycotter les procès

2 octobre 2019 | 20:07

L’accélération de la programmation des auditions et études des dossiers des détenus d’opinion, militants et manifestants arrêtés lors marches populaires a été dénoncée par le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

« La justice est en train d’accélérer la programmation des auditions et études de dossiers des détenus d’opinion et politiques. La journée du mercredi 2 octobre est un exemple et un échantillon des prochains jours : la cour d’Alger, le tribunal de Sidi M’hamed et le tribunal de Baïnem (Bab El-Oued) connaîtront des auditions dans le fond et des études de dossiers et comparutions, dans la même journée », annonce le CNLD dans un communiqué diffusé mardi sur sa page Facebook.

« Les avocats de la défense des détenus, qui ont écrit leurs noms en lettres d’or et qui continuent à honorer leur profession et leur engagement dans la révolution aux côtés de ces otages et leurs familles, seront aussi présents à nouveau et en force comme d’habitude dans ces tribunaux », indique le comité qui estime qu’une « meilleure coordination et répartition des tâches et dossiers pour une présence importante du collectif d’avocats est plus que jamais souhaitée ».

« Les deux frères Yacine et Hamza Beraza seront auditionnés demain mercredi le 2 octobre (ndlr, hier) par le juge d’instruction du tribunal de Bordj Bou Arréridj », annonce par ailleurs le CNLD, rappelant qu’ils avaient « été arrêtés lors d’une marche du vendredi puis relâchés la nuit grâce à la mobilisation citoyenne qui ont fait pression ».

« Ils ont été entendus par la Gendarmerie nationale récemment et seront devant le juge d’instruction demain », indique le comité, qui a appelé à un sit-in de soutien devant le tribunal hier (mercredi) matin.

« Guerroudj Samir Idir et Timsi Nacer seront présentés demain (hier mercredi), devant le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed pour audition dans le fond », indique également le comité, appelant là-aussi à un sit-in à partir de 10 h pour « soutenir les détenus et exiger leur libération ».

De son côté, et face à ces auditions de militants et manifestants du Hirak arrêtés dans plusieurs villes du pays, l’Ordre des avocats d’Alger a menacé hier de boycotter les audiences des détenus du hirak, dénonçant dans un communiqué des « atteintes aux droits de la défense ».

« L’Ordre des avocats d’Alger a constaté dernièrement une somme de dépassements et d’atteintes juridiques et procédurales touchant aux libertés et aux droits les plus élémentaires de la défense dans le traitement des dossiers tant au niveau des services de sécurité que des instances judiciaires », précise le communiqué.

Parmi les dépassements signalés par l’ordre des avocats, il y a « le non-respect du droit de contacter les proches ou un avocat et le recours au mandat de dépôt dans des poursuites qui touchent toutes

les franges de la société, en dépit du pacifisme des manifestants », ce qui, estime l’organisation, « est en porte-à-faux avec les aspirations du citoyen à l’édification d’une justice indépendante en laquelle il aura confiance ».

Dès lors, l’Ordre des avocats d’Alger a dit refuser « d’apporter sa caution pour légitimer de tels dépassements et atteintes qui lui dictent, dans le cas où ils venaient à persister, de boycotter toutes ces poursuites non conformes à la loi et qui ne peuvent aboutir qu’à des simulacres de procès ».

L’Ordre rejette en outre « les atteintes aux libertés et aux droits fondamentaux des citoyens dont celui de manifester pacifiquement et la liberté d’expression », et a dénoncé les arrestations qui ont touché de nombreux manifestants pacifiques, rappelant son attachement aux résolutions de son conseil soutenant les revendications du Hirak populaire, parmi lesquelles « l’indépendance du juge et de la justice ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

  

Facebook

Twitter