Articles similaires

Nationale

#TITRE

283

Les Sahraouies dans les camps de réfugiés : Détermination et solidarité

7 mars 2018 | 22:06
Sahara Occidental Aziza Mehdid


Selon les statistiques fournies par le bureau de l’emploi et des jeunes de la wilaya de Smara relevant du ministère sahraoui de la Jeunesse et des Sports, 46 projets créateurs d’emplois ont été financés jusqu’à décembre 2017, dont 37 sont pris en charge par l’organisation non gouvernementale Danish Refugee Council (DRC).


Plus de 65% des bénéficiaires de cette aide financière sont des femmes, nous a indiqué le chargé de l’emploi et des jeunes auprès de la wilaya de Smara, Albou Abdelhay Salama. Ce taux reflète réellement le statut non négligeable de la femme sahraouie au sein de sa société. Son rôle se limitait, jadis, à la responsabilité conjugale, notamment à l’éducation des enfants eu égard à la nature de la société sahraouie bédouine qui a vu la succession de plusieurs colonisateurs.


Mais aujourd’hui les choses ont changé en faveur de cette ambitieuse femme, qui décide de prendre à bras-le-corps son sort, même en étant en exil. En effet, la femme sahraouie affirme sa détermination et sa présence très efficace à travers de petits projets entrepris dans diverses activités. C’est du moins le cas de Neito, de Minato, de Taslam et de tant d’autres jeunes filles rencontrées aux expositions organisées au camp des réfugiés à Smara (Tindouf), lors de la commémoration du 42e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Ces jeunes Sahraouies ont décidé de se rendre productives tout en étant chez elles et avec les moyens du bord qu’elles avaient. Taslam Husein Mehdi est une jeune de 25 ans et directrice de l’atelier Zéro Plastique. Elle a opté pour un projet qui s’inscrit dans l’économie verte, qui consiste à recycler des sacs en plastique en vue d’en confectionner des couffins, des assiettes et d’autres objets à usage quotidien. Taslam a indiqué qu’elle a pu créer son atelier grâce à l’aide de l’organisation DRC (Danish Refugee Council). Elle trouve du plaisir à passer son temps dans son atelier à stériliser les sacs à recycler, à les couper en confettis puis à en produire des objets très utiles. Quant à Neito, 22 ans, elle s’est spécialisée dans le métier à tisser et les travaux manuels qu’elle a hérités de sa mère. Cette dernière a exercé ce métier pendant plus de 40 ans en produisant des objets d’ornement et des fantaisies incarnant l’identité et la culture de la femme sahraouie, nous a expliqué la jeune Neito.


Pour Minato, la décoration sur les tasses de thé et les théières est son occupation préférée. Grâce à des outils spécifiques (peinture, feutre et pâte…), elle s’ingénie à « personnaliser » les motifs sur des ustensiles en verre à même à répondre aux demandes et désirs de ses clients. Il faut dire que ces jeunes filles sont très passionnées par leur travail, ce qui les aide à s’épanouir au sein du marché du travail et à persister dans des conditions pas faciles. À travers ce genre de festivités, ces artisanes savent faire aimer leur métier aux visiteurs venus d’Afrique, d’Europe et d’Amérique latine. C’est aussi une occasion pour elles de raconter les conditions de vie très dures, souhaitant le retour et la stabilité un jour dans leur pays occupé.


La femme sahraouie, ainsi très active lors des manifestations nationales et internationales, contribue considérablement au développement socioéconomique de sa région et à l’amélioration des conditions de vie quotidienne de sa famille. « Mon objectif est d’élargir mon projet pour créer des postes d’emploi dans le but d’aider les familles sahraouies à subvenir à leurs besoins », nous a confié Minato. Si ces jeunes artisanes ont eu la chance d’accéder au marché de l’emploi,


 


d’autres sont femmes au foyer, veillant à la gestion de leur domicile, notamment en l’absence de leurs mari et fils qui sont, pour la plupart, enrôlés dans l’armée sahraouie. C’est dire que cette « brave discrète » revêtue de sa « melehfa » constitue un maillon indispensable au sein de la population sahraouie et a su s’imposer, au fil des années, apportant ainsi une valeur ajoutée dans divers domaines.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter